Co-développement

Les ossements d’une fosse commune émergent dans la cour d’un lycée de Moramanga

Lieux de mémoire de la révolte de 1947

Témoignages.re / 27 mars 2019

JPEG - 93.1 ko

Ce 26 mars, la délégation réunionnaise conduite par Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de REAGIES, s’est rendue au lycée Victorien Razafindrabe de Moramanga. Au plus de plusieurs années, des ossements ont commencé à émerger dans la cour du lycée à cause de l’érosion.

Il s’agit d’une fosse commune où un nombre indéterminé de Malgaches a été enterré par l’armée française lors de la répression de la révolte de 1947. Les os sont distinctement visibles dans la cour de récréation, et sont chacun la partie d’un corps d’un révolté.

JPEG - 101.4 ko

Le lycée se situe sur un lieux qui était connu comme la gare des indigènes dont les 4 bâtiments servent aujourd’hui de salle de classe, près d’une maison de style colonial, où après avoir été extraits de la prison juste à côté, les Malgaches étaient sommairement jugés avant d’être fusillés et jetés dans la fosse commune toute proche.