Co-développement

Lutte contre la piraterie dans l’océan Indien : livraison d’équipements à la Marine de Madagascar

Partenariat IGAD-CAE-COMESA-COI

Témoignages.re / 29 août 2020

Le programme régional pour la promotion de la sécurité maritime (MASE), mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien et financé par l’UE , a remis des matériels et équipements informatiques au Centre national de fusion d’Informations maritimes (CFIM) de Madagascar et à l’Etat-major de la Marine Nationale (EMMN) Malagasy. Cette initiative s’insère dans le cadre de la standardisation des capacités techniques des centres nationaux pour faciliter l’interaction avec le Centre régional de fusion d’informations maritimes (CRFIM) et le Centre régional de coordination des opérations (CRCO).

JPEG - 68.8 ko

Le programme régional pour la promotion de la sécurité maritime (MASE) a remis des matériels et équipements informatiques au Centre national de Fusion d’Informations maritimes (CFIM) de Madagascar et à l’Etat-major de la Marine Nationale (EMMN) Malagasy, ce mardi 25 août 2020, sous la présidence de Monsieur le Capitaine de Vaisseau Ramarozatovo Andriamiharisoa, Membre du Comité pour la gouvernance du CRFIM et CRCO et Point Focal National du programme MASE, à Madagascar. La cérémonie officielle de remise d’équipement s’est tenue au siège de l’Etat-Major de la Marine Nationale en présence de Monsieur le Capitaine de Vaisseau Razafindraibe Franck Aimé, Directeur Général du CFIM, le Chef d’Etat-major de la Marine Nationale malagasy, le Capitaine de Vaisseau Ga Jacquy Honoré ; le Chargé d’affaires de l’Union européenne à Madagascar, Monsieur Sergiusz Wolski et l’Officier de liaison permanent de la COI, Madame Alice Ndiaye.

Cette initiative s’insère dans le cadre de la standardisation des capacités techniques des centres nationaux pour faciliter l’interaction avec le Centre régional de fusion d’informations maritimes (CRFIM) et le Centre régional de coordination des opérations (CRCO). Mise en œuvre par la Commission de l’océan Indien à travers le programme MASE financé par l’Union européenne, le CRFIM est axé sur l’échange et le partage d’informations maritimes alors que le CRCO organise et coordonne les actions conjointes en mer. Complémentaires, les deux centres régionaux avec la participation effective des centres nationaux des États signataires des deux accords MASE composent l’architecture régionale de sécurité maritime pour la région de l’Afrique orientale, australe et l’Océan Indien (AfOA-OI).

Renforcement des capacités techniques

Madagascar par le biais du CFIM et l’Etat-Major de la Marine Nationale, est donc le deuxième pays, à recevoir des équipements et matériels informatiques de pointe après les Comores. Comprenant des ordinateurs de bureaux, des tablettes et des caméras.
Ces équipements servent à renforcer les capacités techniques des centres et améliorer l’interopérabilité entre les structures. Cela permettra notamment au CFIM de se connecter et interagir en permanence avec les deux centres régionaux. Par ailleurs, au-delà de la remise des équipements, le programme MASE organisera également des formations et exercices destinés aux officiers de liaisons nationaux et régionaux afin qu’ils se familiarisent davantage aux nouveaux outils et tester leurs coordinations. Il est à noter que le processus d’opérationnalisation du mécanisme de surveillance et de contrôle maritime pour la région est en cours. L’acheminement de matériels et équipements informatiques se fait progressivement dans les pays signataires et devrait être finalisé dans les prochains mois.

A propos du programme MASE

Le programme régional de sécurité maritime (programme MASE) est mis en œuvre par les organisations régionales de l’Afrique orientale et australe et de l’océan Indien, à savoir l’IGAD (coordinateur général), la CAE, le COMESA et la COI. MASE est un programme financé par l’UE à hauteur de 42 millions d’euros et a débuté en 2013. Les autres partenaires comprennent des missions européennes, des agences des Nations Unies (UNODC, FAO), Interpol. Le programme comprend cinq domaines de résultats :

- Résultat 1, coordonné par l’IGAD : Promotion de moyens de subsistance alternatifs, avec appui spécifique sur l’apprentissage et le plaidoyer contre la piraterie et le renforcement des mécanismes de coordination maritime en Somalie
- Résultat 2, coordonné par l’EAC : Renforcement de capacités juridiques, législatives et infrastructurelles pour lutter contre la piraterie et les autres crimes maritimes ;
- Résultat 3, coordonné par le COMESA : Démantèlement des réseaux financiers liés aux crimes maritimes et diminution de leur impact ;
- Résultat 4 coordonné par la COI : Amélioration des capacités nationales et régionales d’action en mer ;
- Résultat 5 coordonné par la COI : Promotion et coordination des échanges d’informations maritimes