Co-développement

Manifestation des Chagossiens : Message du Comité de solidarité Chagos La Réunion

A partir d’aujourd’hui, la Grande-Bretagne doit cesser d’administrer les Chagos

Georges Gauvin / 22 novembre 2019

Ce 22 novembre marque la date à laquelle la Grande-Bretagne doit cesser d’administrer les Chagos conformément à une résolution adoptée à une majorité écrasante par les Nations Unies. La puissance occidentale continue malgré tout de refuser de tenir compte de la communauté internationale. En conséquence, les Chagossiens ont prévu de manifester aujourd’hui devant le siège de la représentation diplomatique britannique à Maurice. Voici le message adressé aux Chagossiens en lutte par le Comité de solidarité Chagos La Réunion.

JPEG - 56.5 ko
Olivier Bancoult du Groupe Réfugiés Chagos et Georges Gauvin président du Comité de solidarité Chagos La Réunion. (photo A.D.)

Chers amis chagossiens, chers amis qui venez ici aujourd’hui en soutien au peuple chagossien, rassemblés en ce jour, 22 novembre 2019, le Comité Solidarité Chagos La Réunion, basé à l’île de La Réunion,

- proclame une nouvelle fois son soutien au peuple frère des Chagos, chassé de chez lui depuis de si nombreuses années du fait du gouvernement de La Grande Bretagne, complice honteux du gouvernement US dans cette démarche constitutive de crime contre l’humanité.

- dénonce le mépris du gouvernement de la Grande Bretagne à l’encontre d’une décision de la Cour internationale de La Haye concluant à l’occupation illégale de l’archipel des Chagos par la Grande Bretagne, ainsi que son mépris à l’encontre de la décision de l’ONU du 22 mai 2019 lui intimant d’avoir à quitter les Chagos dans un délai de six mois, la date de ce jour, 22 novembre 2019, marquant l’expiration de ce délai.

- constate que le peuple frère des Chagos a trop souffert d’avoir eu à quitter son pays natal par la ruse et par la force pour se réfugier sur des terres alors inconnues et dans les conditions les plus épouvantables qui soient.

- constate aussi que la solidarité internationale n’a pas été suffisamment présente aux côtés des Chagossiens pour une juste riposte à l’agression qu’ils ont subie et réclame aujourd’hui que justice et réparation leur soient rendues.

- dit à nouveau son admiration envers le peuple chagossien qui ne s’est jamais résigné à l’exil et a toujours lutté et continue à le faire pour faire valoir son droit de retour. Nulle personne, dans le monde entier, ne saurait se satisfaire de la situation intolérable qui est faite aux Chagossiens. Nous avons tous le devoir de faire pression sur le gouvernement britannique pour se conformer aux décisions de la Cour de La Haye et de l’assemblée générale de l’ONU.

Que survienne la fin du cauchemar du peuple chagossien !
Droit au retour de nos sœurs et frères sur leur terre natale !
Vive le peuple chagossien en paix sur la terre de ses ancêtres !

Pour le Comité Solidarité Chagos La Réunion
Le président, Georges GAUVIN