Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique > Co-développement

Océan Indien : les perspectives d’une relance régionale au cœur des discussions

Ouverture du 13e Forum économique des îles de l’océan Indien

mercredi 12 octobre 2022


Organisé pour la première fois en 2005 à Madagascar, le FEIOI est désormais un rendez-vous important de la communauté des affaires de la région. L’événement est organisé par les chambres de commerce et d’industrie, en collaboration avec Cap Business Océan Indien. Il se tient du 11 au 13 octobre à Maurice. Plusieurs secteurs à fort potentiel feront l’objet de débats, tels que l’économie bleue, le tourisme ou encore la connectivité maritime.


Le 13e Forum économique des îles de l’océan Indien (FEIOI) s’est ouvert ce mardi 11 octobre à Maurice. Cet événement réunit, sur trois jours, environ 225 acteurs économiques publics et privés de la région pour « repenser demain » à travers un programme étoffé axé sur des thématiques et des enjeux clés propres aux territoires de l’Indianocéanie. Le ministre du Transport routier et du Métro léger, et ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, Alan Ganoo, invité d’honneur, a procédé au lancement officiel. Cette édition, organisée conjointement par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice (MCCI) et Cap Business Océan Indien, se tient jusqu’au 13 octobre au Caudan Arts Centre, à Port-Louis.

Economie bleue, tourisme et connectivité maritime à l’ordre du jour

« Ce 13e FEIOI revêt une dimension particulière car nous sommes appelés à unir davantage nos efforts et nos ressources pour mieux confronter les séquelles de la crise qui secouent plusieurs économies après la COVID-19. Ce forum est une occasion qui nous amène à réfléchir, à remettre en question notre manière d’opérer et de collaborer, mais aussi à revoir nos habitudes et nos priorités », a fait ressortir Namita Jagarnath-Hardowar, présidente de la MCCI. Ce rendez-vous important de la communauté des affaires régionale permettra, en effet, d’identifier de nouvelles opportunités de coopération dans une perspective de relance régionale.
Plusieurs secteurs à fort potentiel feront l’objet de débats, tels que l’économie bleue, le tourisme ou encore la connectivité maritime. « Notre réponse aux défis doit être structurée ; nous devons être conscients que les actions devront être mises en œuvre sur le temps long, d’où l’importance d’un dialogue continu et dynamique. Notre association s’engage à appuyer les initiatives à travers une méthode et des outils, tels que des cycles de conférences, des études complémentaires pour identifier des opportunités, ou encore des formations », a déclaré la présidente de Cap Business Océan Indien, Joséphine Andriamamonjiarison. L’objectif sera d’appuyer les entreprises, porteuses de solutions et d’innovations.

Charles Harel, vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice (MCCI) ; Namita Jagarnath-Hardowar, présidente de la MCCI ; Alan Ganoo, ministre mauricien du Transport routier et du Métro léger, et ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international ; Kavy Ramano, ministre mauricien de l’Environnement, de la Gestion des déchets solides et du Changement climatique ; Joséphine Andriamamonjiarison, présidente de Cap Business Océan Indien, et le Dr. Yousouf Ismaël, secrétaire-général de la MCCI.

Océan Indien moteur du commerce international

Le ministre Alan Ganoo s’est appesanti sur l’importance de l’océan Indien qui représente, selon lui, le moteur du commerce et des transports internationaux. En reliant les grandes économies de l’Ouest et de l’Est, cet océan revêt une importance grandissante dans le paysage maritime, géopolitique et géoéconomique du monde. Il a fortement encouragé les îles de la région à s’allier davantage entre elles, notamment sur le plan de l’intégration économique.

« Dans un contexte marqué par les crises mais aussi une prise de conscience croissante de l’interconnexion des enjeux et de l’urgence à agir, le groupe AFD avec ses filiales, Proparco dédiée au financement du secteur privé et Expertise France dédiée à la coopération technique internationale, réitère son engagement aux côtés de Cap Business Océan Indien et de l’ensemble du secteur privé régional pour relever les challenges d’aujourd’hui et de demain », a soutenu Patricia Aubras, la directrice régionale océan Indien de l’Agence française de développement (AFD).

Si la première journée avait pour thème l’économie bleue et la connectivité maritime, les 12 et 13 octobre seront consacrés à la souveraineté alimentaire, l’inclusion, l’agriculture durable, ou encore la finance verte.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus