Co-développement

Ouverture du 2e Forum des îles de l’Océan Indien

2 et 3 août à Antananarivo

Témoignages.re / 2 août 2019

Aujourd’hui et demain auront lieu à Antananarivo la seconde édition du Forum des îles de l’océan Indien. Après une première l’an passé sous le thème « Le bon voisinage et la diplomatie des peuples », il sera question au cours de ces deux jours de la présentation de projets notamment, afin d’approfondir le bon voisinage et la diplomatie des peuples. Voici le message des organisateurs.

JPEG - 73.3 ko

En 1978, des organisations progressistes de nos îles se sont réunies à Mahé, capitale des Seychelles afin d’examiner les conditions d’une coopération pour sortir de siècles de colonisation (française ou anglaise). A partir de 1982, il a été privilégié la coopération étatique.
A sa création, la COI comprenait Maurice, Madagascar et Seychelles car La Réunion n’est pas un Etat et devait être représentée par la France qui, elle, avait un contentieux avec les Comores. Une formule a été trouvée. Les Comores acceptaient d’y participer sous la formule France (La Réunion). L’échec était inévitable car, au fil du temps, la France s’est imposée à la place de La Réunion. En 2015, à Moroni, le nom de La Réunion a même disparu de la déclaration finale, au sommet des Chefs d’état de la COI.

Le bilan de ce type de coopération faisait apparaître des failles béantes. La souffrance des Chagossiens expulsés de leur pays natal, exilés à Maurice et Seychelles, n’ont jamais été évoquées.
Le Préfet de Mayotte annonce qu’en 2016, il y a eu 21 000 personnes reconduites à la frontière dont 5000 enfants, sans compter les milliers de morts en mer.
La sècheresse fait souffrir tout le sud de Madagascar.
A La Réunion, 43 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

En 2018, le PCR et l’AKFM s’engagent à recréer un espace d’échanges pour occuper le vide laissé par nos ainés. Ils ont confié à REAGIES le soin de conduire le projet. Le thème est vite trouvé : “le bon voisinage et la diplomatie des Peuples”. En clair, le voisinage relève de la géographie, il est donc naturel, mais “le bon voisinage” nécessite une volonté politique. Nous privilégions les relations humaines à la coopération Etats.
A l’issue du premier forum, 120 participants ont adopté 2 documents clés qui nous servent de guide.

En 2019, le 2e Forum sera centré sur “les projets”. Des personnes présentent des projets, plus ou moins élaborés, et le Forum apporte son aide en mutualisant des ressources humaines, soit pour enrichir l’initiative soit pour trouver des partenariats.
Nous voulons être modestes mais efficace. Nous avions affirmé : “il n’y aura pas d’îlot de prospérité dans un océan de problèmes non résolus”.