Co-développement

Produits malgaches interdits en France : Le Forum politique des îles de l’océan Indien appelle à la levée des sanctions commerciales et demande à la COI d’intervenir

Après la fermeture des frontières de la France à de nombreux produits de Madagascar

Témoignages.re / 2 juillet 2021

Suite à l’annonce par la presse malgache de la fermeture des frontières d’un Etat membre de l’Union européenne à de nombreux produits de Madagascar, le Forum politique des îles de l’océan Indien demande aux autorités françaises de revenir sur leur décision. Tout comme Madagascar, la France est un Etat membre de la Commission de l’océan Indien et en assure actuellement de surcroît la présidence. C’est pourquoi le Forum politique des îles de l’océan Indien demande à la COI de se saisir de cette question d’extrême urgence.

JPEG - 95.1 ko

La presse de Madagascar en date du 29 juin 2021 fait état d’une décision unilatérale de la France, membre de l’Union européenne, d’interdire l’entrée sur son territoire de nombreux produits malgaches. Cette interdiction concerne aussi La Réunion, région de l’Union européenne.
Les produits visés sont notamment l’alimentation y compris sous forme de conserves, les médicaments, les remèdes réalisés à partir de plantes médicinales. C’est-à-dire tout ce qui a vocation à nourrir ou à guérir. Ce choix de la France est un coup dur pour une économie malgache déjà durement éprouvée par les conséquences de l’importation du coronavirus.
Cette décision fera date, car la présidence française de la Commission de l’océan Indien vient de commencer.

Cette décision intervient après l’annonce unilatérale du gouvernement français de faire de l’île malgache de Glorieuse une réserve naturelle. Elle a lieu également peu de temps après la diffusion d’un reportage d’une télévision publique française sur la famine dans le sud de Madagascar. L’authenticité des faits rapportés et largement diffusés en Occident et à La Réunion est contestée par les autorités et par les journalistes malgaches présents sur place. Enfin, cette déclaration de guerre commerciale se situe peu de temps après l’annonce que le vaccin COVIDSHIELD fournit à Madagascar par l’initiative COVAX, impliquant l’Union européenne, ne figure pas sur la liste des vaccins permettant d’entrer en Europe sans quarantaine.

Le Forum politique des îles de l’océan Indien constate également que le gouvernement malgache maintient sa revendication de retour des îles du Canal du Mozambique sous sa souveraineté, alors que la France cherche à étendre la superficie du plateau continental de ces îles au potentiel économique et environnemental incontestable pour en exploiter les richesses.

Le Forum politique des îles réaffirme tout d’abord sa solidarité avec le peuple malgache visé par cette décision de l’ancienne puissance coloniale.
Il est ignoble de vouloir sanctionner un pays pillé par la colonisation, maintenu dans le sous-développement par un néo-colonialisme et qui a vu son économie ravagée par les conséquences du coronavirus, une crise sanitaire apportée par l’Occident dans notre région.

Le Forum politique des îles de l’océan Indien condamne cette escalade et demande à Paris de mettre fin à toutes les mesures de rétorsion prises à l’encontre des produits malgaches.

Le Forum politique des îles demande à la Commission de l’océan Indien de se saisir de cette question en urgence.
La France, État membre, vient en effet de fermer ses portes aux produits de Madagascar, État membre. Tout silence de la COI sur cette question ne pourra être interprété que comme le signe de la faiblesse de cette organisation face aux intérêts d’une ancienne puissance coloniale.coloniale.

Le Forum politique des îles de l’océan Indien rappelle l’importance des défis communs que nos peuples auront à relever dans de nombreux domaines, et qui ne pourront être résolus que par des relations de bons voisinages. L’avenir de notre région passe par le co-développement. Toute initiative allant dans le sens d’un isolement d’un ou plusieurs pays de notre région sera donc fermement combattue.

Pour le Forum politique des îles de l’océan Indien,
Le Secrétariat

Saint-Denis, le 2 juillet 2021