Co-développement

Réaction du Mouvement Réunionnais Pour La Paix suite à la Résolution de l’ONU pour que le Royaume-Uni respecte la décision de la Cour Internationale de Justice de restituer Les Chagos à Maurice

Conférence de presse du 23 mai 2019

Témoignages.re / 24 mai 2019

Voici le texte présenté hier en conférence de presse au nom du Mouvement réunionnais pour la paix par Julie Pontalba.

JPEG - 120.4 ko
Le Mouvement réunionnais pour la paix a été fondé le 2 juin 2018, lors d’une action de solidarité avec les Chagossiens et les Palestiniens.

Le Mouvement Réunionnais Pour La Paix s’associe au Comité de solidarité Chagos Réunion pour se féliciter de la décision de l’Assemblée Générale de l’ONU. C’est incontestablement un point très positif dans la clarification du débat. 50 ans après ce drame, nous sommes contents que l’ONU ait pris cette décision.

La Grande-Bretagne est totalement responsable de l’expulsion des Chagossiens de leur pays.
Les hommes et femmes épris de liberté et de justice sont encouragés par le résultat du vote de l’Assemblée Générale de l’ONU. Nous avons tous besoin de signaux positifs, et c’en est un.

Ce délai de 6 mois donné à la Grande-Bretagne pour restituer l’archipel des Chagos aux Mauriciens, doit être mis à profit par les Réunionnais pour aider les Chagossiens à retrouver leur pays, retrouver leur maison, leur cimetière,... leur vie d’ilien tout simplement. Nous devons les aider, et être à leurs côtés. Sinon, nous assisterons à l’extermination d’un peuple. Ils étaient plus de 3 000 natifs lors de leur expulsion, ils ne plus que 300 environs 50 ans après.

Nous regrettons que la France pays de la liberté et de la fraternité n’ait pas soutenu les Chagossiens. Car, les Chagossiens c’est un peuple créole francophone, c’est un peuple voisin de La Réunion, un peuple de l’OCéan Indien et la France est membre de la COI. D’ailleurs le MRPLP a déjà eu l’occasion d’interpeler l’état français à ce sujet.

Nous rappelons que le MRPLP a été crée le 2 juin 2018, l’année dernière, dans une période de solidarité active des réunionnais avec les peuples Chagossiens et Palestiniens. Les deux peuples partageaient la même souffrance d’être des peuples expulsés de leur territoire à des fins de colonisation sur fond de guerre. Olivier Bancoult, lui-même, disait qu’ils étaient les Palestiniens de l’OI.

Mettre à profit ce temps c’est déjà, accorder le meilleur accueil à la délégation chagossienne qui arrive jeudi prochain.
Mettre à profit ce temps c’est voir avec eux comment nous pouvons les aider et définir des actions.

Après un demi siècle, une autre lueur d’espoir apparaît, pour que enfin, nos frères Chagossiens puissent retourner chez eux, notre place est d’être à coté d’eux.