Co-développement

REAGIES au cœur de la solidarité entre les peuples

Bilan du 2e Forum politique des îles de l’océan Indien

Témoignages.re / 27 août 2019

Samedi dernier, plusieurs partenaires du Forum politique des îles de l’océan Indien ont fait le bilan de la seconde édition de cette manifestation. Une des principales décisions a été de structurer ce forum en organisation politique régionale permanente, dotée d’un secrétariat et d’une présidence. Au cours de la conférence de presse de samedi dernier, Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de REAGIES, est revenue sur les actions qui ont amené à la création du Forum des îles.

JPEG - 56 ko
Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de REAGIES, présente le relevé de conclusions du 2e Forum politique des îles de l’océan Indien.

Le Forum politique des îles a connu sa seconde édition les 2 et 3 août derniers à Vontorona, Antananarivo. Il a débouché sur la structuration de cette manifestation en organisation politique permanente dotée d’un secrétariat à Antananarivo, et d’une présidence tournante assurée pour les 12 prochains mois par La Réunion.
Tout ceci n’aurait pas été possible sans REAGIES, association ayant pour but de développer la solidarité entre Malgaches et Réunionnais.

Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de REAGIES, rappelle que les premières actions datent de 36 ans. Elle a alors rencontré Gisèle Rabesahala, présidente du Comité de solidarité de Madagascar. Ces initiatives visaient alors à utiliser la solidarité pour faire face à l’urgence sociale vécue par la plupart des Malgaches.
Parallèlement à ces actions qui continuent d’être menées, REAGIES a également organisé des échanges entre Réunionnais et Malgaches. De jeunes Réunionnais ont ainsi été invités à vivre pendant deux semaines à Madagascar, ce qui a considérablement élargi leur horizon. De retour à La Réunion, ces jeunes ont alors eux-mêmes pris des initiatives pour apporter la solidarité à leurs camarades malgaches.

Connaître une histoire commune

Après le décès de Gisèle Rabesahala, une réflexion a été menée sur la suite à donner à ces actions. La décision de participer aux commémorations du 70e anniversaire de la révolte de 1947 à Madagascar a marqué l’ouverture d’un champ supplémentaire. REAGIES a alors organisé le 6 décembre 2016 à Saint-Leu une journée de sensibilisation sur ces événements tragiques qui ont coûté la vie à plus de 100.000 Malgaches, victimes de la répression exercée par l’armée coloniale française. Ce fut un succès marqué par la venue de 200 personnes qui ont payé pour participer.

En mars 2017, une délégation réunionnaise s’est rendue à Madagascar quelques jours avant la commémoration de cet anniversaire par les autorités malgaches. Elle est allée à Moramanga sur les lieux de cette répression, et a rencontré des anciens combattants malgaches, acteurs de cet événement historique. La délégation a aussi appris que des Réunionnais avaient refusé de tirer sur les Malgaches, avaient choisi de déserter et s’étaient ensuite intégrés dans la société de nos voisins.

L’année suivante, à la demande du PCR, REAGIES a organisé la première édition du Forum politique des îles à Antananarivo. Des représentants de Madagascar, de La Réunion, des Chagos et des Comores ont alors discuté pendant deux jours autour du thème : Le bon voisinage et la diplomatie des peuples. Cette initiative a rappelé que 40 ans après la dernière Conférence des partis progressistes du Sud Ouest de l’Océan Indien, la COI, qui de fait prit la suite, avait failli à sa mission en persistant à ne pas mettre la question du retour des Chagossiens dans leur pays à son ordre du jour, ainsi qu’en rayant La Réunion de la dernière déclaration finale de son Sommet des chefs d’État.

Approfondir nos liens

Insister sur une histoire commune pour approfondir nos liens, ce concept mis en œuvre à l’occasion de la commémoration du 70e anniversaire de la répression de 1947 a pris une nouvelle dimension en 2018 avec l’implication d’institutions malgaches aux côtés de REAGIES. L’accent a été mis sur la connaissance de l’histoire de Francis Sautron, un Réunionnais qui refusa de se comporter comme un colon et qui choisit de mettre sa vie au service de la cause des Malgaches. Il fut un des fondateurs de l’AKFM, et fut également maire de Diego Suarez entre 1957 et 1962.

Une conférence sur Francis Sautron fut tout d’abord organisée à l’Université de La Réunion en février 2019. En mars 2019, une délégation réunionnaise a participé à une seconde conférence sur Francis Sautron à Diego Suarez, tenue en partenariat avec la Faculté des lettres de la plus grande ville du Nord de Madagascar. A cette occasion, les premiers étudiants en Parcours d’histoire de cette Université ont présenté le résultat de leurs recherches sur Francis Sautron.

Quelques jours plus tard, REAGIES organisait à Moramanga une autre initiative : les Olympiades de l’histoire. En partenariat avec le Musée de la gendarmerie nationale à Moramanga, des élèves d’un collège et de deux lycées ont fait part de leurs travaux sur la connaissance des événements de 1947 à Moramanga.

Des projets concrets

En août 2019, REAGIES s’est chargée de l’organisation du second Forum politique des îles de l’océan Indien. Les 2 et 3 août dernier, la décision fut prise de transformer ce forum en organisation politique régionale permanente. Ce fut également l’occasion de présenter des projets dont plusieurs sont en lien avec l’approfondissement de la connaissance d’une histoire commune : la Fondation Francis Sautron, un documentaire sur les Olympiades de l’histoire, la mise en valeur des archives de Témoignages contenant des documents intéressants les Malgaches, et une recherche sur Paul Dussac, un Réunionnais qui s’impliqua dans la formation des futurs cadres du MDRM.

Toutes ces actions ont été financées uniquement par la solidarité, rappelle Simone Yée Chong Tchi Kan. Une solidarité qui est le socle fondamental du Forum politique des îles de l’océan Indien.

M.M.