Co-développement

Restitution des Iles malgaches : la SADC soutient Madagascar

Décolonisation de notre région

Témoignages.re / 29 juin 2020

Le Conseil des ministres du CMO de la SADC a décidé à l’unanimité de soutenir la revendication de restitution des îles du canal du Mozambique enlevées à Madagascar par la France à la veille de la restauration de l’indépendance de la Grande île. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères de Madagascar explique que le plaidoyer a porté sur « la solidarité de l’Afrique australe dans la lutte de libération de la région comme l’un des principes fondateurs de la SADC ainsi que l’éradication des vestiges du colonialisme et la libération de tous les territoires africains sous occupation ».

JPEG - 37.4 ko

A l’occasion de la réunion par vidéoconférence du Conseil des ministres de l’Organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité (CMO) de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui s’est tenue les 25 et 26 juin 2020, Madagascar a obtenu le soutien à l’unanimité des Etats membres de la SADC dans sa réclamation de l’application des résolutions du Conseil des ministres de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) et de l’Assemblée générale des Nations Unies.

La Résolution 732 (XXXIII) de la 33e session ordinaire du Conseil des ministres l’OUA, en date du 20 juillet 1979, déclarait que « les îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India font partie intégrante du territoire national de la République démocratique de Madagascar ». Prenant note de cette résolution de l’OUA, la Résolution 34/91 de l’Assemblée générale des Nations Unies, adoptée le 12 décembre 1979, avait appelé le Gouvernement français à entamer des négociations avec le Gouvernement malagasy en vue de la réintégration des quatre îles en question, qui avaient été séparées arbitrairement de Madagascar au moment de son indépendance. (...)

Le dossier des îles malagasy a été inscrit par le Secrétariat de la SADC à l’ordre du jour du CMO suite à l’envoi le 9 juin 2020 par le Ministère des affaires étrangères de sa Note verbale de protestation contre le projet de la France de créer « une réserve naturelle nationale » couvrant toutes les eaux prétendument sous juridiction française limitrophes des îles Glorieuses et leur environnement terrestre.

Durant la réunion, la délégation malagasy a fait appel au soutien et à la solidarité des États membres de la SADC face à cet acte unilatéral de la France qui est susceptible de porter atteinte à la souveraineté de Madagascar sur ces îles et, partant, de nuire au processus de leur restitution au pays. Ce faisant, la délégation a invoqué la solidarité de l’Afrique australe dans la lutte de libération de la région comme l’un des principes fondateurs de la SADC ainsi que l’éradication des vestiges du colonialisme et la libération de tous les territoires africains sous occupation, conformément à l’une des aspirations de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

« Madagascar sait qu’il peut compter sur l’esprit de solidarité et d’union de la Communauté pour l’épauler dans cette réclamation d’une partie de son territoire », a déclaré le Ministre des Affaires étrangères.

Ce plaidoyer de la délégation malagasy a reçu le soutien unanime du Conseil des ministres de l’Organe de coopération en matière de politique, de défense et de sécurité de la SADC.