Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Co-développement

Robin Rajaonarivelo : un jeune Réunionnais acteur du co-développement

Après un Master en Sciences politiques, il a choisi de travailler à Madagascar

mercredi 21 septembre 2022


Volontaire de solidarité internationale avec France volontaires La Réunion et la Région Réunion, Robin Rajaonarivelo fait partie de ces jeunes Réunionnais diplômés qui ont choisi de mettre leurs compétences au service du co-développement entre La Réunion et les pays de notre région. Il est actuellement chargé de projet INTERREG à l’antenne de la Région Réunion à Antananarivo.


D’où vient cet intérêt pour Madagascar ?

Robin Rajaonarivelo : Je suis d’origine réunionnaise et malgache. Ma mère est une Réunionnaise de Diego-Suarez issue d’une famille de Saint Joseph. Mon père vient d’Antananarivo. J’ai eu beaucoup de contacts avec Madagascar depuis l’enfance. J’ai toujours été motivé pour travailler avec Madagascar, avec une orientation coopération.

Quel a été votre parcours ?

Robin Rajaonarivelo : J’ai suivi à Paris une Licence en Sciences politiques. J’ai poursuivi par un Master à Sciences-po Grenoble et au Maroc. C’est un Master coopération.
J’ai ensuite effectué mon stage de fin d’étude au Département, dans le service Coopération en 2021, puis à la Région Réunion à la Direction coopération internationale. J’ai ensuite été chargé de projet INTERREG à la Région Réunion. Depuis avril 2022, je suis chargé de projet INTERREG à l’antenne de la Région Réunion à Antananarivo.

La Réunion vous manque-t-elle ?

Robin Rajaonarivelo : J’ai été récemment 3 semaines à La Réunion pour rencontrer des porteurs de projets avant leur lancement. Mon sentiment, c’est comme si je n’étais pas parti.

Comment faire évoluer le regard des Réunionnais sur Madagascar ?

Robin Rajaonarivelo : Il existe différents types de discours à La Réunion, des préjugés existent. Mais d’autres Réunionnais ont beaucoup d’estime pour Madagascar. Il y a donc un travail à faire pour combattre les préjugés envers Madagascar et les Comores.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus