Edito

100 ans dans péi Bourbon i manz patate ek la po mèm ?

J.B. / 19 mars 2019

JPEG - 13.7 ko

Hier soir, nous avons assisté à une émission de télé-réalité qui illustre l’urgence de confier aux Réunionnais la responsabilité des affaires de leur pays. Cela fait 60 ans que le PCR le réclame. Cela fait 60 ans qu’il est combattu pour ses idées émancipatrices. Ce qu’on a vu est une preuve supplémentaire de l’urgence politique.

En effet, le format de l’échange consistait à collecter des problèmes réels, les rendre vivants par l’effet du direct et placer Mme Girardin comme une messie. A la fin, on a assisté à une opération infantilisante.

Mme Girardin est une élue de Saint Pierre et Miquelon. C’est à elle qu’on demande d’apporter les réponses aux maux des Réunionnais.

A aucun moment, les Réunionnais n’ont su pourquoi les problèmes posés existent et qu’est-ce qu’ils peuvent faire pour les traiter de manière durable.

Un seul exemple. Mme Girardin avance l’importance de la langue créole à l’école qui n’a pas été posée dans la question initiale. Mais, le créole n’a jamais été valorisé au cour de ce direct ! Pourquoi ce déni de la réalité ?

Si bien que tout au long de l’émission, un problème essentiel est posé : être ou ne pas être Réunionnais ?
100 ans dans péi Bourbon arete manz patate ek la po !

J.B.