Edito

4,56 euros de plus pour la rentrée !

LB / 18 juillet 2007

Le gouvernement vient d’annoncer que le montant de l’allocation de rentrée scolaire (A.R.S.) versée à la fin du mois d’août prochain sera de 272,57 euros par élève. Pour la rentrée scolaire 2006, ce montant était de 268,01 euros.
Les familles françaises confrontées aux difficultés financières de la rentrée des classes devront donc se contenter de 4,56 euros de plus pour cette année. L’achat des effets scolaires ne sera donc pas simple pour celles qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts de mois.

Pour la grande majorité des familles réunionnaises, ce sera encore plus dur. On sait en effet que dans notre île le coût de la vie est plus élevé que dans l’hexagone (d’où les revenus indexés à la hausse pour une partie de la population).
On sait aussi que, par rapport à la population, bien plus de Réunionnais que de métropolitains vivent sous le seuil de pauvreté et que les Réunionnais non-imposables gagnent beaucoup moins que leurs homologues de métropole. Pourquoi ces inégalités de pouvoir d’achat ne sont-elles pas prises en compte par le gouvernement ?

Il est vrai que dans le milieu des années 90, nous avons échappé de justesse à pire que cela encore, lorsque le gouvernement RPR avec Margie Sudre a voulu carrément supprimer l’ARS. Il a fallu la mobilisation des Réunionnais avec le soutien du PCR, de l’UFR et des syndicats pour faire échec à cette agression injustifiable.
Ce rappel historique montre bien que, sans les luttes des masses soutenues par leurs organisations, les Réunionnais paient très cher des décisions parisiennes anti-sociales. Voilà pourquoi l’installation (enfin !) de l’Observatoire des prix et des revenus est si importante.

L. B.