Edito

A quand un calendrier scolaire au service de la réussite des élèves ?

Manuel Marchal / 12 août 2019

JPEG - 13.7 ko

Ce 16 août, les interminables vacances d’été vont se terminer. Cette rentrée est annoncée par les braderies commerciales dans plusieurs villes de l’île. Ces manifestations ont lieu quelques jours après le versement de la prime de rentrée scolaire. Cette manne de plusieurs dizaines de millions d’euros versées à de nombreuses familles est un acquis de la bataille pour l’égalité menée par le PCR. D’autres combats restent à mener.

La Réunion est un pays tropical situé dans l’hémisphère Sud. Et l’objectif de l’administration est de calquer les dates des vacances à La Réunion sur celle de la France, un pays de l’hémisphère nord au climat tempéré. Notre île a donc comme particularité un calendrier scolaire qui marche sur la tête. Mais est-ce étonnant quand les responsables de cette affaire ont la tête à Paris et le reste à La Réunion, sachant qu’à Paris, La Réunion se situe aux antipodes ?

Tout près de nous à Madagascar, c’est un calendrier adapté au climat qui est en vigueur. Les grandes vacances se situent en effet pendant la période chaude, et durant l’hiver les élèves et les étudiants fréquentent leurs établissements. Malgré le manque de moyens dont ils disposent, nos voisins ont au moins pris la décision d’avoir un calendrier scolaire au service de la réussite des apprenants. C’est un choix essentiel qui n’est pas fait à La Réunion, ce qui rappelle que l’objectif qui sous-tend cela n’est pas le développement de notre peuple.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Est-ce que Mayotte est confrontée au même problème ? Autre terre française d’outre-mer qui a un autre calendrier qui tient mieux compte de la situation géographique, la Nouvelle-Calédonie-Kanaky où la rentrée se situe en Février pour s’achever en Décembre. Elle n’est donc pas à cheval sur deux années civiles. On sait que là bas, il y avait eu de plus, un sondage dans lequel, justement on demandait à la population si elle voulait (ou pas) changer de calendriers scolaires à venir, soit : se calquer sur celui de la Réunion située sur la même latitude en plus. La réponse a été "non". Mais je ne pense pas que cela suffira pour que cela change. Le ministre de l’Education Nationale sera de passage bientôt, dans l’Océan Indien ; le 19 Août je crois. En parlera-t-il ? Autre idée, ce serait de rafraichir les locaux tout en réduisant la consommation électrique en installant : des ombrières dans la cour, végétalisant les toîts, qui sont le plus souvent en tôles brulantes en plein soleil sans oublier les murs. On peut aussi isoler les toîts en les équipant de panneaux solaires. Et puis planter des arbres à large surface d’ombre du type flamboyants ou jacarandas. Pas tellement les palmiers car les cocos peuvent tomber sur les véhicules, pire, sur nos têtes...
    De toute façon, concernant cette fois-ci les prochains établissements à venir, en projet, il faudra bien en tenir compte dès les premières idées de conception, de style, un peu comme l’amphi bioclimatique de l’Université du Moufia, une première mondiale je crois.
    J’y étais à l’occasion de la venue de Mr Pierre Larouturu ingénieur agronôme qui était de passage pour une conférence sur le réchauffement climatique du aux activités de l’Homme et dont nous allons subir les conséquences jusqu’ici. Parce que tout est lié est que nous sommes tous sur la même planète qui nous supporte et que nous devons à la fois, aimer, étudier, protéger si on veut vraiment se soucier des générations futures qui seront en danger si on ne fait rien de sérieux pour elles, et qui souffriront des conséquences dont nous sommes responsables en toute connaissance de causes. C’est bien dommage. Agissons le plus tôt possible pour éviter l’iceberg en face de nous, comme sur le Titanic, une autre catastrophe. Qu’en pensez-vous ? Arthur qui roule en vélo le plus souvent possible et qui essaie de montrer l’exemple à sa famille, amis, quitte à en géner quelques uns "climato sceptiques" comme on dit. Cela les fait rire, pas vraiment moi, je pense à nos enfants.

    Article
    Un message, un commentaire ?