Edito

A quoi servent les visites ministérielles à La Réunion ?

J.B. / 28 août 2018

JPEG - 13.7 ko

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, était le premier membre du nouveau gouvernement à venir à La Réunion après les législatives de l’année dernière. Il est de retour aujourd’hui avec un programme officiel établi comme ceci : visite d’une école et d’un lycée à Saint-Denis cet après-midi.

Il y a une nouvelle fois lieu de s’interroger sur l’objectif d’une telle visite. En effet, il s’agit de faire parcourir 10.000 kilomètres à une délégation conduite par un ministre pour rencontrer des élèves, des parents et des enseignants.

Le programme de la visite officielle ne précise pas l’heure d’arrivée et celle de départ de la délégation. C’est donc une grande partie du séjour qui reste en dehors du public. C’est là qu’il y a tout lieu de penser que des rencontres d’ordre privé auront lieu. Mais le financement du voyage est lui intégralement public.

A l’heure où le gouvernement annonce une accentuation de la politique d’austérité visant les plus démunis, une telle visite montre que des fonds sont disponibles pour autre chose que l’amélioration de la situation des plus pauvres, et la sauvegarde du service public.

J.B.