Edito

Au Vietnam, la terre a commencé à rétrécir : La Réunion concernée

J.B. / 24 mai 2018

JPEG - 13.7 ko

Un des effets du changement climatique, c’est la montée du niveau de la mer. Cela concerne toutes les zones cotières, et La Réunion ne sera pas épargnée. Cette hausse du niveau de l’océan a déjà des répercussions importantes au Vietnam. C’est ce qu’indique un article du « Courrier du Vietnam » dont voici quelques extraits :

« Lê Thi Thuong, domiciliée dans le hameau 2 de Thanh Minh, raconte qu’il y a une dizaine d’années, la plage se situait à environ 400 m de son village. Maintenant, l’eau de mer entre profondément dans les terres. (…) Le scénario est le même dans le hameau de Khê Tân, province de Quang Ngai. « Mon logement se trouve au bord de la mer. Les vagues peuvent l’+avaler+ n’importe quand. Je me couche sur le lit comme au milieu de la mer », raconte le villageois Nguyên Minh Mân. Après la saison des crues de 2017, le littoral du Centre a connu une érosion côtière sans précédent. De grandes vagues ont frappé la zone côtière de Cua Dai et balayé des centaines de maisons. Plus de 1.000 m de littoral continuent aujourd’hui à être “avalés” par les vagues. (…) Une dizaine de villégiatures le long de la plage de Hàm Tiên à Phan Thiêt sont actuellement la proie de l’eau de mer. Beaucoup de restaurants et d’ouvrages de bord de la mer ont d’ores et déjà disparu. « Ces 20 dernières années, je n’avais jamais vu de telles érosions marines. Cette situation devient de plus en plus grave et menace les villégiatures côtières du Centre », avertit Trinh Dang Thang, représentant de Coco Beach. »

Ceci indique donc que les restaurants de plage et les maisons des riverains du front de mer sont condamnés, à moins d’importants travaux pour construire des digues. Ce qui se passe au Vietnam ne fait qu’annoncer ce qui arrivera à La Réunion à plus ou moins brève échéance. D’où la nécessité d’anticiper.

J.B.