Edito

Avis aux candidats aux municipales : quel est leur programme pour mettre fin à la pauvreté dans leur commune en un mandat de maire ?

Manuel Marchal / 2 décembre 2019

JPEG - 13.7 ko

« 45 % à Roubaix (Nord), 44 % à Saint-Pierre (La Réunion) et 43 % à Tampon (La Réunion). Le Compas publie des données exclusives sur les taux de pauvreté des plus grandes communes de France, pour l’année 2011. Les niveaux sont très semblables à nos premières estimations pour l’année 2009 publiées en 2012 même si, la méthodologie ayant évolué, il n’est pas possible d’utiliser ces données pour en tirer des enseignements sur l’évolution de ces taux.
Le phénomène qui frappe reste l’ampleur de la pauvreté dans les communes d’Outre-mer : la moitié des dix communes où le taux de pauvreté est le plus élevé - supérieur à 32 % - se situent dans ces départements. Des territoires où l’extrême richesse côtoie la plus grande pauvreté, comme nous l’avons montré »

A cela, il faut ajouter que dans ce classement de la pauvreté dans les grandes villes, Saint-Paul arrive en 4e position, et Saint-Denis en 6e position. Autrement dit, dans les 6 premières, 4 sont des communes réunionnaises.

Force est de constater peu de changement depuis le dernier classement de Le Compas. Elles soulignent une réalité : la pauvreté se maintient à La Réunion, ce qui signifie l’échec des politiques publiques mises en œuvre jusqu’à présent. Une des raisons de cette pauvreté est liée au manque d’emploi. Il s’avère en effet que si certains sont fiers d’avoir construit un « modèle réunionnais » basé sur des aides publique dont l’essentiel bénéficie à une minorité, le résultat est d’entretenir un système qui peut produire d’importante richesse en ayant besoin de seulement la moitié de la population active. L’autre moité est condamnée au chômage et aux emplois précaires.

Ceci rappelle donc qu’à La Réunion, un des principaux enjeux est la lutte contre la pauvreté. Un mandat de 6 ans peut être un horizon possible pour mettre fin à cette injustice. Alors, avis aux candidats aux municipales : quel est leur programme pour mettre fin à la pauvreté dans leur commune en un mandat de maire ?

M.M.