Edito

Bonne fête aux gens de mer

J.B. / 25 juin 2018

JPEG - 44.9 ko

C’est aujourd’hui la Journée mondiale des gens de mer. Elle coïncide cette année avec le 200e anniversaire de l’accueil des marins. Une cérémonie se tiendra ce matin au Centre international d’accueil des marins du Port.

Ce jour rappelle que les marins sont essentiels pour La Réunion. Ce sont eux qui ravitaillent notre île, et qui lui permettent d’exporter des productions. Actuellement, tout le riz arrive par bateau, c’est aussi le cas de la plus grande partie de la matière première de l’énergie consommée à La Réunion, sans oublier le ciment.
Ce sont aussi les marins qui ont été confronté assez tôt aux effets de la mondialisation des échanges sur leurs conditions de travail. Pour rémunérer au plus bas ces travailleurs, les armateurs ont la possibilité de choisir un pavillon de complaisance. C’est possible aussi pour les bateaux qui ont à la poupe drapeau de la France, car ce dernier pays a rendu possible l’immatriculation des navires à Port-aux-Français, aux Kerguelen. Comme les lois sociales ne s’appliquent pas aux Kerguelen, c’est la porte ouverte aux abus.
Les marins ont aussi connu la mécanisation à l’extrême de leur travail. Il suffit aujourd’hui d’une équipe de 30 personnes pour mener un navire de plus de 300 mètres. Ce sont donc des records de productivité et de profits.

Cette mondialisation a aussi amené la formation d’équipages de divers pays. Il n’est pas rare que sur un équipage de 30 personnes, plus de 10 nationalités soient représentées. Ce sont autant de langues maternelles différentes, mais tous réussissent à communiquer ensemble car ils ont leur langue : le broken english.
Enfin, rappelons le rôle particulier des marins dans l’histoire de La Réunion. Quand le bateau était le seul moyen de transport pour venir ou quitter l’île, ce sont les marins qui amenaient les nouvelles des pays au-delà des mers. Ce sont les marins syndiqués qui ont fait le lien entre les mouvements sociaux de La Réunion et de France, jouant un rôle dans la mobilisation pour sortir du statut colonial.

Pour ces quelques raisons, souhaitons bonne fête à tous les gens de mer.

J.B.