Edito

Changement climatique : 500 à 600 euros le mètre cube d’eau potable

J.B. / 23 avril 2018

JPEG - 13.7 ko

Réagissant à un article publié par Témoignages, un lecteur du Cap-Vert a adressé un message dans lequel il explique les conséquences de plusieurs années de sécheresse dans son pays :

« Habitant à Boa Vista, je ne peux, hélas, que confirmer l’état critique de l’agriculture et des sols de notre île.
Depuis trois ans maintenant, les pluies de septembre et d’octobre manquent, les animaux meurent, les nappes phréatiques sont salées.
Pourquoi ? Simplement parce que les constructeurs de toutes origines ont utilisé l’eau douce fossile des puits leurs constructions. D’autre part, les autorités locales ont accepté la présence d’un cheptel bovin et chevalin qui a complètement détruit la fragile couverture végétale préexistante.
Les mêmes autorités ont également procédé à l’élimination d’une grande partie des acacias, augmentant ainsi l’érosion des quelques terrains agricoles encore disponibles.
Les quelques zones humides restantes sont exploités par des opérateurs agricoles pour développer l’élevage intensif de volailles et porcins.
À cela, il faut ajouter avec regret, la volonté affichée des grands tours opérateurs, qui utilisent cette triste réalité à des fins touristiques.
La population est maintenant dans l’obligation d’acheter de l’eau potable importée, 1 mètre cube d’eau potable coûte entre 500 et 600 euros, et les bouteilles vides jonchent le sol. »

Le Cap-Vert est un archipel d’origine volcanique au large de l’Afrique de l’Ouest. Et comme à La Réunion, il a subi plusieurs années de sécheresse. Cela a conduit à un bouleversement pour la consommation d’eau. Et aujourd’hui le problème de l’accès à l’eau potable se pose, car la population est contrainte de boire de l’eau en bouteille.

Avant cette sécheresse, qui aurait pu imaginer une telle situation ? Ceci rappelle que les effets du changement climatique peuvent se manifester brusquement. Et La Réunion n’est pas à l’abri d’une pareille catastrophe, car elle est une île, avec des ressources limitées en eau.

J.B.