Edito

Changement climatique : plus de temps à perdre

J.B. / 31 juillet 2019

JPEG - 13.7 ko

Hier, Météo France a diffusé un communiqué au sujet d’un phénomène inhabituel observés dans les Hauts de l’île :
« Le temps couvert et faiblement pluvieux a limité la baisse des températures durant la nuit précédente (nuit du 29 au 30 juillet).
1ère constatation : toutes les valeurs sont proches des records de douceur nocturne.
2ème constatation : elles sont très proches des valeurs que l’on observe au cœur de l’été austral, en janvier.
Cette douceur commence à s’atténuer cette prochaine nuit avant un retour progressif à des températures hivernales ».

Ce constat arrive peu de temps après une période où certains s’attendaient à ce que la neige tombe sur les plus hauts sommets. C’est un contraste saisissant. En plein coeur de l’hiver, ce sont donc des températures que l’on trouve au coeur de l’été qui ont été relevées.
Plus bas, c’est la succession de jours de pluie qui inquiètent les agriculteurs. Certains ont déjà perdu une partie de leur récolte à cause d’une humidité trop importante. Des pertes sont donc à prévoir sans qu’elles puissent être compensées par une assurance.

Comme tous les pays du monde, La Réunion est concernée par les effets du changement climatique. La température moyenne de la Terre augmente d’une manière très rapide. Des déréglement s’ensuivent. Aussi, ces températures exceptionnelles dans les Hauts risquent de se reproduire plus souvent dans l’avenir. Il importe d’agir avant que tout ces changements deviennent si importants qu’il ne soit plus possible de s’y adapter. En conséquence, la fenêtre de tir se réduit chaque jour. Or, le Traité de Paris sur le climat impose aux Etats et collectivités de présenter leur contribution à la lutte mondiale contre le réchauffement climatique. Quels sont les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et quels sont les moyens pour y parvenir ? L’heure est à l’action concrète.

J.B.