Edito

Climat : important rendez-vous à Bonn

J.B. / 30 avril 2018

JPEG - 13.7 ko

Plus de 190 pays se rencontrent à partir d’aujourd’hui à Bonn pour préparer la COP24 qui a lieu à la fin de l’année en Pologne. L’objectif reste toujours de maintenir l’augmentation de la température bien en dessous de 2 degrés, et de poursuivre les efforts pour la limiter à 1,5 degré. Pour cela, il est nécessaire de finaliser les lignes directrices de l’Accord de Paris, indique la Convention des Nations Unies sur le changement climatique.

Ceci rappelle que malgré le reniement des États-Unis de Trump, la lutte continue pour atteindre les objectifs fixés dans l’Accord de Paris signé en novembre 2015 et ratifié un an plus tard. Au cours de ces deux semaines à Bonn, les négociateurs utiliseront la procédure du Dialogue de Talanoa. La COP est en effet sous présidence des Fidji, et le Dialogue de Talanoa a pour but de partager les expériences et de trouver des solutions pour le bien commun.

L’actualité rappelle l’urgence d’agir. « 2017 témoigne de beaucoup de phénomènes extrêmes et de catastrophes qui ont touché des millions de personnes dans le monde. Les impacts du changement climatique sont déjà, particulièrement dans la plupart des pays vulnérables ».

Justement, Madagascar et Maurice, les deux pays les plus proches de La Réunion, font partie du groupe des pays les plus vulnérables au changement climatique. Il est donc certain que La Réunion fait partie de ce groupe. Au cours de ces trois derniers mois, La Réunion a subi le passage de trois tempêtes tropicales. Elles n’ont pas laissé le temps aux agriculteurs de relever la tête. Le changement climatique entraîne des phénomènes plus extrêmes, et comme l’a rappelé vendredi le PCR, La Réunion n’est pas prête à faire face à un cyclone aussi intense qu’Irma qui avait touché les îles de la Caraïbe l’an dernier.

Aussi, le rendez-vous de Bonn permettra de connaître quelles seront les orientations de la COP24 pour accélérer la mobilisation contre ce type de phénomène.

J.B.