Edito

Continuer à servir le peuple réunionnais

Témoignages.re / 17 novembre 2016

JPEG - 13.7 ko

Paul Vergès lisait Témoignages chaque jour. Ce journal a été fondé par son père, Raymond Vergès, en 1944. La seconde guerre mondiale n’était pas terminée. Il fallait songer à l’après guerre. Les conséquences du blocus naval étaient catastrophiques. La population réunionnaise vivait dans une misère extrême ; l’économie était en ruine ; tout était rationné. Dans ces conditions de dénuements matériels, Raymond Vergès a mis l’accent sur la lutte idéologique et l’animation de la vie politique, notamment du CRADS. Il suffit de lire le numéro du lancement pour s’en convaincre.

Paul Vergès a dirigé Témoignages durant de longues années. Ce qui lui a valu d’être condamné à de la prison ferme pour délit de presse, inimaginable dans une démocratie. La lutte anti-colonialiste était à ce prix. Le journal fut saisi 43 fois ! A l’époque de la typographie, Témoignages organisait la résistance pour la Liberté, l’application des droits sociaux et le respect du peuple Réunionnais. Le journal a été mis au service de La Réunion et du monde. C’était une condition nécessaire mais insuffisante pour arracher l’émancipation de La Réunion.

Le Parti Communiste Réunionnais a été crée, en 1959. C’était l’outil complémentaire absolument nécessaire pour développer une conscience réunionnaise et l’animer. Le journal est au service des Réunionnais depuis 72 ans et le Parti depuis 57 ans. La disparition de Paul Vergès à l’âge de 91 ans a révélé la vigueur d’une vie politique intense où le PCR et Témoignages ont été des acteurs essentiels.

Nous entendons parfaitement l’Appel à continuer l’oeuvre entrepris. Nous continuerons à servir le peuple Réunionnais et à exalter les valeurs d’une civilisation solidaire.

Témoignages