Edito

Covid, réussir le pari du monde d’après

David Gauvin / 18 mai 2021

On a beaucoup parlé du fait que la pandémie de COVID-19 n’est pas seulement une période de crise terrible mais aussi un moment pour réinitialiser, repenser et construire un présent plus équitable et un avenir durable.

JPEG - 13.7 ko

L’année 2021 est prometteuse, avec le déploiement des vaccinations, des signes de reprise économique dans certaines régions et un renforcement du multilatéralisme. La question est maintenant de savoir si le fait de parler de réparer les échecs socio-économiques de l’histoire récente et de s’attaquer sérieusement au changement climatique entraînera un véritable changement dans les choix politiques.

Le constat est sévère. Les inégalités se creusent. La pauvreté progresse. La violence s’est installée durablement dans nos rapports sociaux. La planète se meure. L’exposition aux changements climatique va entrainer de grandes migrations et de nouvelles formes de pauvreté. La seule cause à tous ces maux à un nom, la mondialisation libérale.
De grands défis restent à relever, notamment assurer le déploiement des vaccins à l’échelle mondiale, combler les écarts de financement dans les pays les plus pauvres, réduire les inégalités de revenus et de chances, et soutenir des reprises économiques durables qui protègent les populations et la planète.

La communauté internationale – y compris les gouvernements et les organisations d’employeurs et de travailleurs – peut-elle tenir sa promesse et réaliser les déclarations audacieuses faites par le G20, les engagements de l’Agenda 2030 des Nations Unies, l’Accord de Paris sur le climat et la propre feuille de route de l’OIT pour un avenir du travail centré sur l’homme ? La responsabilité de la génération prête à prendre le pouvoir, est de dresser le constat lucide de l’existant et d’accélérer le changement pour atteindre l’objectif impérieux de construire un monde du plein bonheur.

« Il n’y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur c’est le chemin » Lao Tseu

Nou artrouv’

David GAUVIN