Edito

Débat qui rassemble, oui, Polémique qui divise, non !

Témoignages.re / 26 mars 2009

Malgré les "foutan" et les mensonges que lui assènent ses adversaires dans les médias, le Collectif des Organisations Syndicales, Politiques et Associatives Réunionnaises (COSPAR) représente plus que jamais le rassemblement le plus large des Réunionnais en lutte pour faire respecter leurs droits et renforcer leur cohésion sociale. La preuve en est non seulement le nombre et la diversité des organisations qui y militent ensemble, mais encore la force de la mobilisation des Réunionnais avec ce mouvement.
Cette force est telle qu’elle a déjà permis d’obtenir des représentants du grand patronat et de l’État plusieurs avancées en quelques semaines. Parmi ces avancées, il y a le fait que ceux-ci ont accepté, après des mois voire des années de blocage, d’ouvrir des négociations avec le COSPAR et de commencer à accepter une petite partie de ses revendications.

Les Réunionnais souhaitent que ces premières réussites débouchent dans les prochains jours sur un accord global demandé par le COSPAR à ses interlocuteurs. Mais un accord qui réponde réellement à des besoins urgents attendus par les plus pauvres et qui ouvre des perspectives à un projet cohérent de développement durable de La Réunion ; sinon les États-Généraux du mois prochain n’auront pas de sens.
Plus que jamais le COSPAR est uni sur de telles bases et cela montre le haut niveau de conscience de l’intérêt général atteint par le mouvement syndical, politique et associatif réunionnais. Cela prouve aussi que, malgré les manœuvres de division tentées par le MEDEF et par l’État, La Réunion est à un véritable tournant de son Histoire.

Les Réunionnais démontrent en effet qu’ils sont capables de conduire ensemble la recherche de solutions pour traiter les problèmes urgents et fondamentaux qu’ils rencontrent. Cet acquis psychologique et culturel est peut-être d’ores et déjà la plus grande victoire du COSPAR.
Cette victoire conforte le COSPAR face aux Savatier, Franco, Mongin et autres Virapoullé, qui tentent sans cesse de diviser les Réunionnais. Le débat serein et démocratique, pour échanger des idées et se rassembler sur un projet, oui ; la polémique pour perpétuer le règne des "zanprofitèr", non !

L. B.