Edito

Du Wuhan à la Réunion : les leçons réunionnaises d’une crise mondiale (2)

David Gauvin / 17 mai 2020

JPEG - 120.6 ko

Le fameux Coronavirus apparaît le 17 novembre 2019 dans la ville de Wuhan au cœur de la Chine centrale. En moins de quelques mois il s’est propagé sur la planète entière.
Pendant que l’Occident dissertait sur ces pauvres pays sous-développés en ayant la certitude que le virus comme le nuage de Tchernobyl ne passerait pas ces frontières, les Pays du Sud ont développé des stratégies de lutte différenciées.

La Chine a allié pouvoir autoritaire et surveillance de la population pour tenter d’enrayer la crise, mais nous pouvons penser que l’autoritarisme n’a permis que de donner bonne conscience aux dirigeants qui ont d’ailleurs été limogés.
La Corée du Sud a adopté une stratégie basée sur trois fondamentaux, transparence de l’information pour la conscientisation de masse, l’innovation technologique au service du traçage des cas et le développement de moyen de protection et de prévention permettant l’émergence d’une économie nationale du Covid 19.
Madagascar est partie rechercher dans ses plantes médicinales un traitement préventif qu’il a industrialisé. En industrialisant sa médecine traditionnelle, le peuple malgache veut trouver le moyen de se sauver lui-même.
La biotechnologie cubaine développe des traitements pendant que ces médecins soignent le monde entier, même des Américains…La stratégie de développement du docteur Guevara trouve ici toute sa pertinence.

Pendant ce temps l’Occident a regardé la maladie se propager et a pleuré à chaude larme sur les victimes. Les Etats-Unis comptent le plus grand nombre de victimes, même plus que les GI morts pendant la guerre du Vietnam.
Le monde a réellement changé de phase, mais nous, Réunionnais dans quel monde voulons-nous nous situer, le vieil Occident qui se bat pour sa survie ou ce monde nouveau de solidarité international, d’innovation et du mieux vivre.
Nou artrouv pou la suite.

David Gauvin