Edito

Et si la France devenait le modèle pour l’Espagne ?

J.B. / 8 décembre 2017

JPEG - 13.7 ko

L’évolution institutionnelle en Corse et Nouvelle-Calédonie crée des relations apaisées à l’intérieur de la République. La démonstration est faite que les problèmes de fond se traitent de manière globale, sur le long terme et dans la confiance réciproque. La France pourrait tirer des leçons positives pour traiter la question des Outre-mer sur le fond et pour de longues décennies. Par exemple, l’abolition du statut colonial par la loi du 19 mars 1946 a servi de cadre de lutte depuis 71 ans. Le PCR demande une Assemblée unique dotée de larges compétences et d’un fond de développement.

A la frontière de la France, la situation est très tendue. L’Espagne est entrée dans une démarche répressive vis-à-vis des élus de la Catalogne. Dans ce pays, membre de l’Union Européenne, le gouvernement emprisonne des élus pour raison politique et dissout l’Assemblée Régionale. Ce sont des décisions dictatoriales. Privés de liberté dans leur pays, les Catalans ont organisé une manifestation monstre à Bruxelles qui a rassemblé 45 000 personnes. Le gouvernement espagnol saura-t-il tirer les enseignements d’une telle démonstration de force et mesurer son erreur ?

L’Histoire montre que rien ne peut s’opposer à un peuple qui lutte pour sa libération ou pour son émancipation démocratique. La France et le Portugal, 2 voisins de l’Espagne, 2 anciens empires coloniaux, connaissent le prix des entêtements qui ont conduit à des guerres coloniales et aux souffrances inutiles. Au moment où la France a rendez-vous avec ses dépendances coloniales, elle pourrait être exemplaire et servir de modèle. Rappelons que la Corse était une République avant qu’elle ne soit annexée à la France.

J.B.