Edito

Fabien Clain a été tué en Syrie...

Ary Yée Chong Tchi Kan / 22 février 2019

JPEG - 13.7 ko

L’information est à la Une des médias. En France, il est présenté comme “jihadiste français”. Ici, on précise ses origines réunionnaises. Personne ne dit pas qu’il a été assassiné.

Depuis 8 ans, l’Etat français participe à l’intervention armée en Syrie, menée par une coalition des puissances occidentales. Une opération illégale. D’énormes moyens humains, militaires et financiers y ont été dépêchées. Des bases militaires ont été construites par ces forces d’occupation. La population civile a été bombardée et des millions d’habitants ont dû fuir leur pays. Des monuments historiques ont été détruits. Des provocations criminelles ont été organisées pour justifier cette ingérence étrangère. Maintes fois, les autorités françaises montaient en première ligne pour faire porter le chapeau au Président Syrien, puis bombarder les équipements de son pays. Les intervenants n’avaient que faire de la souffrance du peuple.

La situation a changé avec l’intervention de la Russie aux côtés des Syriens contre les terroristes. En mettant l’accent sur les terroristes, les pays occidentaux ne pouvaient plus tromper le monde ni sur leurs intentions, ni sur leur présence, encore moins sur leurs actes. Les terroristes étaient des alliés de la coalition, recevaient des moyens, des formations et des informations. Par dizaines de milliers, ils affluaient en Syrie avec les facilitations administratives et logistiques de la coalition. Hommes et Femmes, ils étaient présentés comme des héros ! Si Assad avait été tué, ces personnes auraient été félicitées et décorées. Fabien Clain et les siens auraient été reçus par Laurent Fabius avec les honneurs d’avoir pu éliminer Assad. Ils auraient mené une vie de bonheur dans un coin de la Syrie enfin “Libre et Démocratique”. Un arrangement aurait été toujours possible avec le califat.

Le scénario n’est plus le même et, désormais, les terroristes deviennent des dangers pour la coalition. Ils peuvent parler, tout raconter. Les Occidentaux jouent leur crédibilité. Il faut s’en débarrasser, au plus vite, effacer les traces . Peu importe les moyens, en violation des règles les plus élémentaires en temps de guerre, ils “éliminent”des êtres humains, sans procès ; les médias et la bonne conscience ne disent rien sur les principes. Trump a été le premier à se rendre compte que l’objectif de renverser Assad est perdu et qu’il faut partir. Au contraire, Macron déclare que c’est une erreur de quitter la Syrie et demande aux Américains de rester. Pourquoi rester, puisqu’on parle des “dernières poches de retranchement” ? Pourquoi la coalition veut elle-même “nettoyer” le réduit ? Aujourd’hui, Clain et les siens tombent après service rendu à la coalition. Utilisons le mot juste : il a été zigouillé.

Ary