Edito

Fortes pluies et chutes de pierre : sortir de la crise par le haut

J.B. / 20 février 2018

JPEG - 13.7 ko

Les pluies d’hier ont amené encore un lot de perturbations sur le réseau routier de La Réunion. La route de Cilaos a dû être temporairement fermée à cause d’un ébouli. La circulation se fait depuis par alternat dans le secteur concerné par mesure de sécurité. Plus tôt dans la matinée, la même cause a amené à prendre une mesure analogue. Enfin, la route du littoral est basculée.

Cet épisode de pluies rappelle une nouvelle fois la vulnérabilité du réseau routier. Il est pourtant un phénomène courant en milieu tropical. Ceci souligne aussi que les investissements faits en matière de routes doivent se concentrer sur la protection des usagers dans toute l’île.

Malheureusement, ce n’est pas la choix fait par la Région Réunion qui concentre les fonds sur la construction d’une route en mer. Pendant ce temps, les habitants de Cilaos doivent subir l’insécurité en raison des menaces de chutes de pierre. Cette insécurité fait fuir les touristes. Les travailleurs de ce secteur sont donc contraints au chômage technique. À Salzie, les mêmes causes peuvent produire les mêmes effets. Compte-tenu de sa situation financière, le Conseil départemental a demandé à la Région de prendre en charge la gestion de cette route. C’est ce qu’avait souligné l’adoption d’une motion à ce sujet l’an dernier.

Gageons que les pluies d’hier puissent faire réfléchir les décideurs afin qu’ils lancent enfin le chantier de la nouvelle route de Cilaos. Comme l’a indiqué le député David Lorion, des études ont été faites. Puisque ces documents sont là, il est grand temps d’agir. Car tous les ans, le même problème se reposera. Aussi il est important de rechercher les causes qui empêchent le lancement d’une enquête publique au sujet du tracé de la nouvelle route de Cilaos.

Au-delà de cette urgence, la question de la gestion des routes est posée, car elle implique des acteurs différents ayant également des budgets variables. Pour aller vers la simplification et l’efficacité, Maurice Gironcel et Michèle Caniguy avaient présenté lors de la dernière séance plénière du Conseil départemental une motion demandant la création d’un Office des routes chargé de mutualiser les actions. Cette proposition avait été adoptée à l’unanimité. Il est donc temps que les acteurs concernés s’en saisissent pour qu’un nouvel outil puisse permettre d’accélérer la mise en sécurité des usagers du réseau routier de La Réunion.

J.B.