Edito

H&M retire une photo jugée raciste sans invoquer la liberté de l’artiste

Manuel Marchal / 9 janvier 2018

En Europe, H&M a retiré de son catalogue une image polémique jugée raciste par de nombreuses personnes. La société suédoise ne l’a pas remplacée par une autre avec la mention « autocensure ».

JPEG - 23.1 ko

La société H&M est suédoise. Elle est donc installée dans un pays dont une des qualités mises en avant est la tolérance. Proportionnellement à sa population, la Suède accueille beaucoup plus d’immigrés que la France. Ces dernières années, les attaques contre le modèle social scandinave sous l’égide de gouvernements de droite a fragilisé la situation des classes les plus vulnérables. Cela a entraîné la montée d’un parti qualifié de « droite dure », qui monte en épingle les problèmes liés à l’immigration pour prospérer. Néanmoins lors des élections, ce parti n’atteint pas le niveau du Front national à La Réunion lors de la dernière élection présidentielle.

Or, H&M a été épinglée à la suite de la publication sur son catalogue en ligne d’une photo jugée raciste. Il s’agit d’un enfant noir portant un sweet shirt où est écrit « le singe le plus cool ». Cela a suscité de nombreuses réactions indignées, d’autant plus que dans le même catalogue figure une autre photo où cette fois, c’est un enfant blanc qui porte un sweet shirt où figure l’inscription : « expert en survie ». D’où cette remarque pleine d’a propos d’une internaute : « Le « singe le plus cool » et « l’expert en survie » je vous laisse deviner qui incarne l’animal et qui incarne l’explorateur chez H&M… ». La réaction d’H&M a été la suivante : elle a retiré l’image jugée raciste, et l’a remplacée par une autre où seul le sweet shirt apparaît.

Cette réponse à l’indignation est à mettre en parallèle avec celle du festival « Même pas peur ». En effet, l’entreprise suédoise n’a pas remplacé l’image incriminée par une autre avec la mention « autocensure ». Pourtant, H&M aurait pu invoquer la liberté de l’artiste. Mais la Suède n’est pas La Réunion.

M.M.