Edito

Hommage à Lulu

David Gauvin . Mathieu Raffini / 24 novembre 2020

Après le décès de Bruny Payet, c’est aujourd’hui que Lulu nous quitte. Il nous laisse dépourvu de son sourire et sa bienveillance à notre égard.


Depuis quelques mois, nous nous sommes engagés sur le chemin que les anciens ont tracé pour nous. Nous nous obligeons à l’excellence et à l’ouverture. La comparaison avec ceux qui nous ont précédé nous impressionne au vu des combats qu’ils ont mené. Mais nous sommes prêt à prendre à leur suite le chemin de la lutte.
Ce journal, n’est pas qu’un simple journal, c’est un patrimoine de notre pays. Et comme tout patrimoine, il doit être protégé, mis en valeur et il doit continuer à vivre pour répondre à son objectif historique. Notre journal doit être le fanal à l’avant-garde du combat pour les réunionnais.
Cher Lulu, plus que des mots, notre plus grand hommage envers toi sera de perpétuer ton engagement en gardant tes valeurs : bienveillance, exigence et militantisme. De là-haut, j’espère que l’on pourra te faire esquisser ce si beau sourire que tu auras porté toute ta vie.
« C’est un joli nom Camarade
C’est un joli nom tu sais
Qui marie cerise et grenade
Aux cent fleurs du mois de mai »
Jean Ferrat

Nou artrouv’ plis devan
Pour le collectif des éditorialistes
David Gauvin
Mathieu Raffini