Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

Impunité

jeudi 23 octobre 2003

C’est un quotidien de l’Ohio, le "Toledo Blade", qui a ressorti l’affaire : en 1967, une unité d’élite de l’armée américaine engagée au Vietnam, la Force du tigre, a commis des centaines de crimes de guerre contre la population civile. Massacres de masse, tortures : les témoignages recueillis par le journal américain auprès d’une vingtaine d’anciens combattants font froid dans le dos. « Nous allions dans les villages et nous tirions sur tout le monde », a raconté un membre de l’unité. Des femmes et des enfants auraient été enterrés vivants, certains soldats se faisant des colliers avec les oreilles de leurs victimes.
Le pire, à en croire le "Toledo Blade", c’est que le commandement était au courant de ces atrocités et, dans certains cas, les a encouragés. L’armée US ne pourra pas plaider l’ignorance puisqu’une enquête ouverte par ses services en 1971 a conclu, après quatre ans et demi de recherches, que 18 membres de la Force du tigre pouvaient avoir commis des crimes de guerre. Mais ces soldats n’ont jamais été inculpés.
Trente ans après les faits, une réouverture du dossier semble improbable. Le département de la Défense a indiqué dimanche qu’il n’était pas question de reprendre l’enquête, arguant qu’il n’existait pas de nouvelles preuves contre les hommes de l’unité. Une culture d’impunité d’autant plus inquiétante que les accusations de crime de guerre se multiplient contre les soldats US engagés en Irak et en Afghanistan.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus