Edito

John Lewis : icône des droits civiques

Bertrand Ancelly / 30 juillet 2020

JPEG - 53 ko

Il était une icône de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis, ancien compagnon de route de Martin Luther King, s’en est allé ce vendredi 17 juillet 2020.

La bataille contre l’injustice raciale a été le combat de toute sa vie. Lors de la ségrégation, il organisait des réunions dans les restaurants et des actions dans les bus. Il a été l’un des plus jeunes meneurs de la marche à Washington aux côtés de Martin Luther King en 1963.

En 1965 en Alabama, des centaines de militants marchent contre la discrimination raciale mais les forces de l’ordre chargent et le mouvement pacifiste vire très vite à l’affrontement. Plus de 80 personnes sont blessées. Parmi elle, John Lewis qui deviendra une figure dans la lutte des afro américains.

Il siégeait au parlement depuis 1986 dans les rangs des élus démocrates. Il avait reçu la médaille présidentielle de la liberté, plus haute distinction civile américaine en 2011. Il aura combattu jusqu’à son dernier souffle, notamment lors du vote de la procédure de destitution du président Trump.

Ça été l’un des plus grands héros de l’histoire américaine. Il s’est sacrifié comme très peu d’entre nous l’aurait fait.

Bertrand Ancelly