Edito

L’heure de la responsabilité a sonné

J.B. / 4 février 2019

JPEG - 13.7 ko

À l’appel de la CGT, une journée de grève et de manifestations aura lieu demain afin de faire aboutir les revendications suivantes :
- une augmentation du SMIC de 20 % (1800 euros brut), du point d’indice, de tous les salaires et pensions ainsi que des minima sociaux ;
- l’égalité salariale entre les femmes et les hommes ;
- une réforme de la fiscalité par un impôt sur le revenu plus progressif et une TVA allégée sur les produits de première nécessité, le rétablissement de l’ISF et une imposition plus forte des plus hauts revenus et de la détention de capital ;
- le contrôle et la conditionnalité des aides publiques aux grandes entreprises ;
- le développement des services publics ;
- le respect des libertés publiques, tel que le droit de manifester remis en cause par le gouvernement ;
- le renforcement des droits et garanties collectives, des droits au chômage, de la sécurité sociale, notamment de la retraite ;
- une transition écologique juste et solidaire.

Cette manifestation s’inscrit dans le contexte réunionnais dominé par un mouvement social qui a fait ressortir les inégalités insoutenables qui frappent notre pays. La question des salaires est essentielle car la grande majorité des salariés du privé sont payés en référence au SMIC ; ils n’ont aucune compensation pour faire face à la vie chère, contrairement aux agents de la fonction publique.

Enfin, avec 40 % des Réunionnais vivant sous le seuil de pauvreté, le besoin de services publics est encore plus important qu’en France. Aussi ceux-ci doivent être préservés et renforcés. Tout autre politique est vouée à l’échec.

La journée d’action du 5 février sera suivi d’autres initiatives, comme celle du 9 février qui appelle à une convergence des luttes. Il était temps car c’est dans la lutte que les Réunionnais ont obtenu toutes leurs conquêtes sociales, et c’est aussi dans la lutte que notre peuple les défendra et les amènera encore plus loin. Pour le PCR qui célèbre ses 60 ans d’histoire, l’heure de la Responsabilité a sonné. Personne ne doit en être exclu.

J.B.