Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

La compensation carbone, une fausse bonne idée pour le climat

lundi 22 mars 2021, par David Gauvin


Le système de compensation carbone Corsia sera inefficace pour réduire les effets négatifs du secteur aérien sur le climat : c’est le principal résultat d’une étude de la Commission européenne.


La compensation carbone consiste à essayer de contrebalancer ses propres émissions de CO2 par le financement de projets de réduction d’autres émissions ou de séquestration de carbone. Elle est présentée comme étant l’un des outils disponibles pour atteindre la neutralité carbone dans le cadre de l’atténuation du réchauffement climatique. Elle s’applique essentiellement au CO2, mais également aux émissions d’autres gaz à effet de serre (GES). Malgré ses co-bénéfices vis-à-vis d’autres aspects du développement durable, la compensation carbone fait l’objet de critiques, dont la principale est qu’elle permettrait aux pays riches de se donner bonne conscience à bon compte en reportant les efforts à faire sur les pays les plus pauvres. Pourtant ce mécanisme a été créé lors du Protocole de Kyoto à la demande des pays en développement, afin que ceux-ci bénéficient de financements et de transferts de technologie.

« Alors que le gouvernement souhaite entériner dans la loi Climat l’obligation de compensation carbone sur les vols intérieurs en France, cette nouvelle étude confirme qu’il s’agit en réalité d’une stratégie de greenwashing [écoblanchiment en français] qui détourne l’action publique de réelles mesures », écrit le Réseau Action Climat dans un communiqué. Le programme de compensation et de réduction des émissions de carbone pour l’aviation internationale (Corsia) a été mis en place par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) en 2016. La France et l’Union européenne y participent depuis le 1er janvier 2021. Il vise à stabiliser les émissions de CO2 de l’aviation internationale au niveau de 2020 via l’achat par les compagnies aériennes de crédits de compensation carbone.

Pour lutter concrètement contre les effets du changement climatique, nous devons changer totalement notre façon de faire. La compensation carbone n’est qu’un moyen de toujours faire comme avant sans lutter profondément contre le mal. Pour le secteur aérien, comme les autres secteurs nous devons changer de modèle sans culpabiliser la population. L’erreur serait de croire que la décroissance serait la solution. Une société ne progresse qu’en recherchant du progrès. C’est pourquoi nous devons aller vers un Alter Développement.

« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres » Anton Gramsci

Nou artrouv’

David Gauvin


Photo Préfecture de La Réunion.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus