Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

La femme est l’avenir de l’Homme

mercredi 10 mars 2021, par David Gauvin


Le 8 mars étant fini, il reste le combat pour l’égalité des droits. Depuis de trop nombreuses années, comme un effet incantatoire est ressortie cycliquement la bataille de l’égalité homme femme. L’égalité ne doit plus se présumer mais se faire sans attendre sous peine de sanction. Mais au-delà de la bataille des droits, les femmes luttent partout dans le monde pour l’humanité dans son ensemble.


La législation sur l’égalité des droits est nombreuses et variée. On présume souvent de l’état d’avancée d’une société de par sa faculté à accorder les mêmes droits aux hommes et aux femmes. La loi no 2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est une loi française qui vise à combattre les inégalités entre les femmes et les hommes. Elle a été adoptée par le Parlement le 23 juillet 2014 et promulguée le 4 août 2014. Elle fait suite à un long processus législatif entamé en 1970. Selon Najat Vallaud-Belkacem, le projet de loi est « le premier texte de loi à aborder l’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes ses dimensions » : égalité professionnelle, lutte contre la précarité, protection contre les violences, image des femmes dans les médias, parité en politique et dans le milieu social et professionnel. Pour la ministre, il s’agit de « mobiliser les institutions et la société tout entière » en faveur de l’égalité femmes-hommes. Il est temps maintenant de sanctionner durement ceux qui l’enfreignent et en premier lieu ceux qui ne respectent pas la parité dans les candidatures prochaines aux diverses élections.

Au-delà de l’égalité des droits, il est intolérable qu’en 2021, les violences faites aux femmes soient autant importantes. En France, une femme est tuée par son conjoint ou ex-conjoint tous les deux jours. Le gouvernement a fait un Grenelle des violences faites aux femmes en 2019. Mais malgré ces 30 nouvelles mesures, rien ne pourra changer sans un changement complet de mentalité. L’heure n’est plus à attendre, il faut que des solutions de relogement immédiates soit inventées pour les femmes victimes. Que ces femmes victimes soient accompagnées dans leur nouvelle vie. Mais surtout que chacune trouve le courage de partir. Un changement complet de mentalité doit intervenir.

Ces combats sont nobles, mais partout autour du monde les femmes sont aussi en pointe dans la lutte contre le changement climatique. « Nous, les femmes, nous nous rassemblons parce que la vie est au bord du gouffre et que cela nous est intolérable. Nous voulons savoir quelle colère, quelle peur il y a en ces hommes qui ne puissent peuvent se satisfaire que de destruction, quelle froideur et quelle ambition les animent » : tels sont les mots publiés par des militantes antinucléaires lors d’une action menée devant le Pentagone à Washington, le 17 novembre 1980. Quarante-deux ans plus tard, les choses n’ont pas vraiment changé. La destruction des écosystèmes se poursuit et les femmes demeurent les premières victimes des conséquences du réchauffement climatique.
Selon un rapport de l’ONU, elles ont quatorze fois plus de risques de mourir en cas de catastrophe naturelle que les hommes. La pauvreté et la faim conduisent également, selon l’Unicef, à une hausse des mariages forcés de mineurs. Enfin, dans de nombreux pays, la production agricole repose sur le travail des femmes. Des cultures qui sont mises à rude épreuve par la multiplication des épisodes climatiques extrêmes. Mais loin de baisser les bras, beaucoup de femmes se retrouvent en première ligne pour lutter contre l’extractivisme, la déforestation, la pollution ou le nucléaire.

"Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume.
Face à notre génération,
Je déclare avec Aragon :
La femme est l’avenir de l’homme." Jean Ferrat

Nou artouv’

David Gauvin



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus