Edito

La fin de la plate-forme de la droite

J.B. / 19 décembre 2017

JPEG - 13.7 ko

L’élection du président du Conseil départemental mettait hier en présence deux candidats issus de la majorité sortante. L’opposition n’a pas réussi à s’entendre pour présenter un autre candidat. Force est de constater que les candidatures de Cyrille Melchior et de Jean-Claude Lacouture n’ont laissé personne indifférent. 50 conseillers départementaux ont voté, et aucun bulletin nul ou blanc n’était à dénombrer à l’heure du scrutin. Tous les conseillers ont donc pris position pour Cyrille Melchior ou Jean-Claude Lacouture. Alors que 48 bulletins sur 50 étaient dépouillés, les deux candidats étaient encore à égalité, 24 partout. Au final, ce sont donc deux bulletins qui ont fait basculer l’élection, pour arriver à un résultat de 26 voix pour Cyrille Melchior, contre 24 voix pour Jean-Claude Lacouture.

Le vote étant à bulletin secret, il ne permet pas de savoir dans l’immédiat qui a soutenu qui. Les votes suivants sont celui de la Commission permanente et des vice-présidents. Cette fois, les bulletins comportent des listes avec des noms. Ils font donc apparaître qui dans la majorité qui se déchire a voté pour le candidat soutenu par le président de Région, ou pour celui présenté par la présidente sortante du Conseil départemental.

Au terme de ces votes, la Commission permanente et 13 postes de vice-présidents ont été pourvus. Juste derrière Cyrille Melchior, Jean-Marie Virapoullé sera le numéro deux. Il a en effet été élu premier vice-président du Département.

Ceci clarifie considérablement les choses. À la Région, Jean-Paul Virapoullé est le troisième vice-président de Didier Robert. Du fait de l’élection comme sénateurs de Jean-Louis Lagourgue et de Nassimah Dindar, premier et deuxième vice-présidents de la Région, ils doivent renoncer à ce mandat régional car ils ne peuvent cumuler un mandat de parlementaire et celui d’un exécutif local. De fait, Jean-Paul Virapoullé est donc devenu le numéro deux à la Région Réunion. Sa proximité politique avec Jean-Marie Virapoullé est bien connue. Il était donc attendu que ce dernier vote pour la candidature de Jean-Claude Lacouture, sachant que ce dernier était soutenu par le président de Région, collectivité dont Jean-Paul Virapoullé est le numéro deux derrière Didier Robert.

Mais cela n’a pas été le cas et le coup était prévu de longue date. En effet, l’élection de Jean-Marie Virapoullé comme premier vice-président du Département montre d’où vient le basculement en faveur de Cyrille Melchior à deux voix près. Elle signifie que Jean-Paul Virapoullé a décidé de torpiller la plate-forme de la droite qui avait remporté toutes les élections depuis les départementales de 2015, et qui avait voici deux mois gagné trois postes de sénateurs de La Réunion sur quatre.

J.B.