Edito

La lutte contre le changement climatique, ce sont des emplois nouveaux

Témoignages.re / 18 mai 2018

JPEG - 13.7 ko

Si les États tiennent l’engagement de respecter l’Accord de Paris, alors il est possible de créer 24 millions d’emplois dans le monde. C’est la principale conclusion d’un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT). Il souligne que ces créations concerneront la plupart des secteurs économiques. Elles compenseront largement la diminution du nombre d’emplois dans les énergies fossiles. Il s’avère que c’est dans notre région que les pertes seraient les plus importantes, du fait de l’importance de l’industrie des hydrocarbures en Afrique.

L’OIT voit aussi dans cette conversion de l’économie au cadre de l’Accord de Paris un moyen de lutter contre la pauvreté. Le développement des énergies renouvelables est en effet la possibilité de produire de l’électricité au plus près des besoins, et donc de permettre à des populations qui n’y ont pas accès avec le système actuel d’avoir ce droit.

Ceci rappelle qu’avec une volonté politique, il est possible de faire de la lutte contre le réchauffement climatique un gisement d’emplois. C’est cette voie qui avait commencé à être explorée entre 1998 et 2010 quand la Région était dirigée par Paul Vergès. Malheureusement, son successeur a fait le choix de l’archaïsme, en orientant la majorité des fonds à sa disposition dans la promotion de l’automobile par le projet d’une route en mer entre La Possession et Saint-Denis. L’impossibilité de la réaliser conformément aux promesses annoncées amplifie encore le gaspillage, car combien d’emplois auraient pu être créés à La Réunion si la politique d’autonomie énergétique avait été poursuivie ?

L’étude de l’OIT donne raison à l’orientation initiée par les communistes. Elle salue aussi la justesse du combat mené par le collectif Climat 2020, qui propose que l’Union européenne mette en place une politique donnant les moyens à ses États membres de respecter l’Accord de Paris. Ceci rappelle que si le changement climatique est une conséquence du capitalisme, la sortie de la crise passera obligatoirement par un dépassement de ce système, pour aller vers une nouvelle civilisation. C’est un projet constamment défendu par les communistes.

J.B.