Edito

La Paix n’a pas besoin de base militaire

J.B. / 27 février 2019

JPEG - 13.7 ko

C’est le titre du texte approuvé conjointement par le Groupe Préserve Seychelles et le Mouvement Réunionnais pour la Paix, lors de l’échange en visioconférence du 13 décembre 2018. Il prend appui sur la résolution 2832 de l’ONU du 16 décembre 1971 déclarant l’Océan Indien “Zone de Paix”. Il rappelle cette évidence : “Si notre zone doit être une zone de Paix, alors nous n’avons pas besoin de base militaire”.

La décision de la Cour Internationale de Justice de ce 25 février note en effet que si l’archipel des Chagos a été excisé de Maurice avant l’indépendance, c’est pour permettre l’implantation de la base américaine de Diego Garcia. C’est la raison principale de l’expulsion du peuple chagossien de sa terre natale. Le témoignage de Liseby Elisé, lors des débats en cour, est une preuve flagrante de la cruauté des criminels anglais et américains.

Les conclusions de la CIJ sont logiques : “le Royaume-Uni est tenu, dans les plus brefs délais, de mettre fin à son administration de l’archipel des Chagos “. Mais aussitôt, Maurice la plaignante devra faire face à une contradiction. Comment dénoncer la base de Diego Garcia qui est l’origine de la manœuvre britannique et soutenir l’expansion militaire indienne aux îles Agaléga et Assomption. En mémoire de tous les Chagossiennes et Chagossiens morts sans sépulture dans leur pays natal, il faut rappeler que la Paix n’a pas besoin de base militaire.

Rendez-vous jeudi soir à Champs Fleuri, Saint-Denis, pour exprimer vos émotions.

J.B.