Edito

La priorité reste le plein-emploi

J.B. / 7 juin 2018

JPEG - 13.7 ko

L’INSEE a présenté mardi une étude sur le secteur marchand à La Réunion. Il montre d’importantes différences avec la France. Voici un extrait :

« L’économie réunionnaise produit moins de biens et de services que la France de province : le produit intérieur brut (PIB) par habitant s’y élève à 21 000 euros en 2015, soit 7 000 euros de moins qu’en province. Il est même inférieur de 5 000 euros à celui des Hauts-de-France, la région de province où la richesse créée par habitant est la plus faible.
En premier lieu, c’est le manque d’emplois qui explique que le PIB par habitant est nettement plus faible à La Réunion. Seuls 51 % des Réunionnais en âge de travailler occupent un emploi en 2016, contre 64 % en province. Certaines régions de province souffrent aussi d’un manque d’emplois (Hauts-de-France, Grand Est), mais aucune n’atteint le faible niveau réunionnais.
D’un côté, l’économie réunionnaise peine à offrir suffisamment d’emplois à une population en âge de travailler qui continue d’augmenter à un rythme plus élevé que celle de métropole. De l’autre, la main-d’oeuvre est en moyenne moins qualifiée qu’en métropole, et donc moins employable pour de nombreux métiers. Freinée par son insularité, la main-d’oeuvre réunionnaise est également moins mobile vers d’autres régions. C’est aussi le cas aux Antilles et en Corse. »

Sous le précédent gouvernement, la fin du mandat a été marquée par un projet de loi sur l’égalité réelle. Ceci reconnaissait que malgré la promulgation le 19 mars 1946 d’une loi instaurant l’égalité entre la France et les habitants des colonies qui avaient décidé la transformation de leur pays en département. Pour le PCR, un des critères de l’égalité est le PIB par habitant. L’INSEE montre l’écart qui existe entre La Réunion et la France : 33 % de moins que la moyenne des régions hors Ile de France. D’où une revendication du PCR : la création d’un fonds de développement égal à la différence de PIB par habitant, multiplié par le nombre de personnes vivant à La Réunion.

L’étude de l’INSEE explique cette différence de valeur pour le PIB par habitant par le manque d’emplois à La Réunion. C’est un nouveau rappel du problème principal qui touche la société réunionnaise. Cela souligne de nouveau que la principale ambition des responsables politiques doit être d’aller vers le plein emploi. Et comme le cadre actuel ne le permet pas, il est nécessaire de le faire évoluer.

J.B.