Edito

Inde : large victoire des communistes au Kérala

David Gauvin / 3 mai 2021

La semaine dernière ont eu lieu 5 élections régionales en Inde. Le BJP avait fait le pari de gagner ces 5 scrutins. Au vu des résultats il a perdu son pari, sur fond d’incapacité à gérer la crise sanitaire à l’échelle du Pays. Mais un résultat doit nous poser question, le Kérala a reconduit largement la coalition au pouvoir dirigée par les communistes. Le peuple du Kérala a même chassé totalement le BJP du parlement en renforçant la majorité construite autour des partis communistes.

JPEG - 13.7 ko

Il est un Etat en Inde ou le parti communiste a pu mener sa politique. Le Kerala est “l’un des rares endroits sur terre où un communiste peut encore rêver”, a déclaré la Washington post, l’un des plus prestigieux journal d’Amérique dans un article de première page. L’article du Washington Post, intitulé « Un succès communiste », comprenait les nouvelles américaines en colonnes latérales étroites sur la page principale.

Le Kerala est un des petits Etats situé dans le sud de l’Inde, une région tropicale et côtière du pays. C’est la plus développée par rapport au niveau de vie (l’espérance de vie, le salaire, l’habitation, l’alimentation, le niveau de pauvreté et le niveau d’alphabétisation). Une de ses particularités est qu’elle est un des trois Etats en Inde où les communistes ont dirigé le gouvernement. Les autres Etats sont le Bengale Occidental et le Tripura. Le Kerala a été le premier Etat au monde à avoir démocratiquement élu les communistes au pouvoir. Ce moment historique s’est passé en 1957.

Au Kerala, comme ailleurs, le parti communiste est devenu puissant grâce à son soutien aux paysans. Les gens de la basse caste ont ainsi trouvé un moyen d’échapper au système des castes qui existe en Inde. Le parti communiste a utilisé le soutien pour monter l’escalier du pouvoir politique. Mais il a su s’adapter avec son temps sans oublier son objectif historique. Il a su aussi promouvoir des nouvelles générations sans renier la politique menée. Il n’est qu’à voir l’élection de Arya Rajendra âgée de 21 ans à la tête d’une municipalité d’un million d’habitant. Mais surtout au Kerala, le parti s’est occupé de l’essentiel, l’éducation et la santé. 95% de la population du Kerala est alphabétiséz, et le système de santé public et gratuit est l’un des plus développé du pays.

Quand les communistes conduisent les affaires dans le respect des valeurs et la volonté de faire progresser le peuple, le peuple le suit. Les communistes du Kerala peuvent montrer au monde l’exemple d’une société communiste démocratique qui ne s’occupe que des intérêts supérieurs du peuple.

On ne conduit le peuple qu’en lui montrant un avenir : un chef est un marchand d’espérance. Napoléon Bonaparte

Nou artrouv’

David Gauvin