Edito

Le combat continue

Ary Yée Chong Tchi Kan / 18 mai 2019

JPEG - 13.7 ko

En 60 ans, nous avons assisté à l’effondrement des empires coloniaux et vu l’émergence des Etats-Unis et de la Chine, au palmarès des premières économies mondiales. Dans la confrontation finale, les Etats-Unis ont choisi l’option de la guerre, circonscrite pour moment au domaine commercial. Cela s’apparente à un test grandeur nature qui décidera de la suite des opérations.

Cependant une réalité échappe aux faucons américains : la globalisation est passée par-là. Le monde est devenu tellement interdépendant et interconnecté que les Etats-Unis se tireraient une balle dans les pieds en persévérant dans ses hostilités anti-chinoises. C’est surtout le constat que l’ancienne puissance est sur la défensive alors que la Chine fait applaudir à Davos, non seulement son orientation économique mais surtout le peuple Chinois et le Parti Communiste, les artisans du succès.

Tirant les leçons de ce mouvement historique sans précédent et des perspectives pour le siècle, le 19e Congrès du PCC, en 2018, a engagé son armée de militants et ses institutions dans une course contre l’éradication de la pauvreté, en 2020, soit 10 ans d’avance sur le calendrier de l’ONU. Cette victoire des communistes chinois aura un grand retentissement lors de la célébration du centenaire de la création du PCC. Elle interrogera les communistes du monde entier sur le dépassement du capitalisme mondialisé.

En 60 ans, les Communistes Réunionnais et leurs alliés ont sorti le peuple de la misère coloniale d’après guerre pour atteindre des conditions matérielles du colonisateur. La Réunion est totalement transformée. La situation est inédite. La nouvelle étape exige de partir des contradictions crées pour régler les conséquences immédiates, moyens et longs termes. Par exemple, comment évoluer dans un monde globalisé et interconnecté avec nos conditions d’employabilité ? Le PCR préconise une sortie par le haut : l’excellence et l’innovation au service du traitement social de la crise.

Cette option suppose une avancée démocratique décisive sans laquelle le projet est vouée à l’échec. Que personne ne soit laissée sur le bord du chemin. Que la dignité du Réunionnais soit garantie de la naissance à la mort. Que chacun soit conscient de la nouvelle civilisation à réaliser après la ratification du Traité sur le climat (2016) et des Objectifs du Millénaire pour le Développement Durable (2015).
Si le Parti communiste chinois dans des conditions propres à son pays réussit à éradiquer la pauvreté, alors il n’y a aucune raison que le PC Réunionnais ne puisse pas sortir le pays de la crise actuelle.

Plus que jamais, notre responsabilité se situe, ici, dans le voisinage et dans le monde. Nous ne sommes pas une organisation politique située sur une partie de l’échiquier électoral. Nous participons à la direction idéologique du monde. Par nos réflexions et nos actions nous nous plaçons sur l’axe des grands courants d’échanges mondiaux. Cela nous a été dicté par nos ainés lorsqu’ils ont crée le PCR, il y a 60 ans. Le combat continue. Avec fierté.

Ary



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le 18 JUIN 1969 J’adhérais au Parti Communiste Français. En 1962 au 94 rue Jean Pierre Timbaud dans le 11 e arrondissement de Paris je rencontrais Paul VERGES, Gervais BARRET, Nelly BARRET, ; ; ;presque toutes, tous les expulsées, expulsés victimes de l’ordonnance DEBRE.Je suis arrivé en FRANCE le 7 septembre 1961.
    Pourquoi ai-je attendu plus de 7 ans . Par précautions. Réflexe du paysan YAB. Voir pour juger et se décider . Rechercher dans notre histoire .. ;J’ai découvert Gracchus BABEUF.-1760-1797- Homme peu connu . moi je cherche toujours ce qui n’est pas connu..J’ai lu BABEUF. J’ai découvert BABEUF. Plus je le découvrais plus je me disais "Aimé tu vas vers lui.. ;"J’apprends que c’est Gracchus BABEUF qui a mis sur pied le "premier parti communiste agissant".
    J’en conclue : c’est en FRANCE que le mot communiste est né. Que c’est en France qu’est né la premier parti communiste agissant. Que c’est en France que se prononce la fin des exploitants et l’arrivée d’un Monde HUMAIN. LENINE : bien après. Faut rendre à César ce qui appartient à Jules. Oui il faut le dire et l’écrire c’est en FRANCE qu’est né le mot communiste et sa définition sur le terrain. C’est en FRANCE qu’est né le premier Parti communiste agissant. Vous avez bien lu" AGISSANT"
    Quand j’ai lu tout ce que Gracchus BABEUF a fait...ce pourquoi il est mort guillotiné ...pas d’hésitation. Tu adhères au seul parti politique qui a encore cette ADN-BABEUF.-le P.C.F.- un ADN un peu essoufflé, aujourd’hui, mais il peut repartir de plus belle.
    Oui le 18 juin 1969 j’ai adhéré au Parti Communiste Français et je garde en moi cette conviction profonde "être au service du PEUPLE. ¨être à son service et non..se servir du Peuple pour ..pas ça.Sinon c’est la mort annoncée...
    Quand je doute ...je lis BABEUF , ROBESPIERRE aussi ..RENAN...Olympe de VOUGE . vous la connaissez ? NON. Curieux ...en 1791 du haut de la tribune de l’assemblée et face à ROBESPIERRE Olympe de VOUGE lu "la déclaration Universelle des Droits de la FEMME". Les observateurs disent ROBESPIERRE n’en revenait pas ...moi non plus d’ailleurs il y a quelques années de ça.
    Voilà la vraie histoire du parti communiste .Nous sommes les dignes héritiers ...agissons...agissons
    Soyons dignes et soyons les serviteurs de ces gens de peu. Soyons attentifs et ensemble battons-nous pour leur offrir un VIVRE ENSEMBLE où la paix , le vivre dignement et la tendresse.et l’amour se conjugueront à tous les temps mais aujourd’hui au présent. Au présent. Zordi . Zordi.

    Article
    Un message, un commentaire ?