Edito

Le Congrès du Parti du Travail de Corée

Ary Yée Chong Tchi Kan / 6 janvier 2021

JPEG - 70.5 ko

Le Parti du Travail de Corée tient actuellement son 8e Congrès. Kim Jong hun a rendu compte du rapport d’activités des 5 dernières années.
Selon l’Agence centrale de presse de Corée (KCNA), il a « examiné les erreurs, ainsi que leurs facteurs subjectifs et objectifs, commises dans les efforts de mise en œuvre de la stratégie quinquennale du développement économique national ». Dans une autre traduction de la langue, il est dit : « La période de la stratégie de développement économique de cinq ans s’est terminée l’année dernière mais les résultats dans la plupart des domaines ont été extrêmement inférieurs à nos objectifs ».

Après ce moment de clarification, l’Agence de presse Yonhap, de Corée du Sud, souligne que le dirigeant nord-coréen a également indiqué qu’il proposerait « la ligne clé du combat et des politiques stratégiques et tactiques » pour « la cause de la réunification nationale, la promotion des relations extérieures et le renforcement du travail du Parti ».

Tous les regards sont donc fixés sur ce qui sera annoncé pendant cet événement, le pays devant dévoiler son nouveau plan quinquennal de développement économique et annoncer sa nouvelle politique à l’égard des États-Unis ainsi que de la Corée du Sud, dans un contexte de pourparlers de dénucléarisation bloqués et de gel des relations intercoréennes.

Ce Congrès se tient devant près de 5000 délégués et 2000 observateurs, à quelques jours de l’investiture du nouveau Président des États Unis, Joe Biden. Il devra aussi tenir compte de la création de la plus grande zone de libre échange du monde RCEP comprenant 15 pays dont la Chine, le Japon et la Corée du Sud.

Ary Yee-Chong-Tchi-Kan