Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

Le Président de Région se contredit.

jeudi 17 décembre 2020, par Ary Yée Chong Tchi Kan


Le 14 décembre 2018, le Président de Région écrit au Président de la Chambre Régionale des Comptes. Le courrier est enregistré au Greffe, le 18 décembre. Il répond ainsi au rapport de l’institution sur le contrôle des comptes et de la gestion de la Région concernant les années 2015-2018.


Dès la première page, il écrit ceci : « La Région a maîtrisé ses ratios de gestion en maintenant sa capacité dynamique de désendettement à des seuils compatibles avec les exigences de ses partenaires bancaires (7,5 années en 2017). Ainsi depuis trois ans, le budget de la collectivité régionale dépasse le milliard d’euros. Un niveau jamais atteint précédemment. »

Ce paragraphe n’est pas destiné aux Magistrats de la Chambre qui n’ont que faire des appréciations d’autosatisfaction. Il s’adresse à l’opinion car le document sera examiné en public en 2019. Dire que depuis 3 ans, le budget dépasse le milliard d’euros est une réalité. Mais souligner que c’est un « niveau jamais atteint précédemment » relève de la propagande car les années suivantes le niveau est descendu.

1-En effet, le 30 janvier 2020, le budget de la Région a été voté à hauteur de 810 millions d’euros. Il est sous la barre du milliard d’euros de moins de 190 millions mais il est surtout en baisse de 248 millions par rapport au budget de l’année précédente. Le virus n’est absolument pour rien car il est apparu en Mars 2020.

La vantardise a été de courte durée puisque le 16 décembre 2020, le budget pour l’année 2021 s’élève à 888 millions. L’augmentation de 80 millions d’euros ne change pas l’appréciation générale. C’est un 2e budget sous le milliard.

Ainsi d’une année sur l’autre, le déficit cumulé au regard de la barre mythique du milliard d’euros s’élève à plus de 300 millions (190+112). A ce rythme, il lui faudra combien d’années pour respecter les propos qui ont été exposés dans son courrier au Président de la Chambre des Comptes, le 14 décembre 2018 ? Il y a tout juste 2 ans.

2- Un autre marqueur de bonne gestion a été présenté dans le courrier. Vous pouvez lire : « L’investissement reste une priorité pour la collectivité et représente 60% des dépenses totales (40% section en fonctionnement). Ainsi, avec un programme d’investissement soutenu, la situation financière de la Région s’est maintenue à un niveau satisfaisant. » Une année après cette belle déclaration voici le résultat.

En effet, le 30 janvier 2020, pour la première fois depuis l’existence du Conseil Régional, les dépenses d’investissement sont passées sous la barre de 50%. En 2010, les 2 tiers du budget régional étaient consacrés à l’investissement (64%). Aujourd’hui, 10 ans après, il aligne seulement 41%. En 2 mandats, il a réduit l’investissement de 23% !

Les 396 187 000 euros votés en investissement, le 30 janvier 2020, sont inférieurs au 396 910 000 votés en 2009, à l’époque de Paul Vergès ! A ce moment-là, nous étions au coeur de la crise mondiale du Subprime et de la folle envolée du prix du carburant. En 11 ans, (2009-2020) la population a augmenté, les besoins aussi, mais pas les dépenses d’investissement. Pour 2021, les choses se sont un tout petit peu redressées. L’investissement représente 53% du budget total mais c’est encore très loin des 64% de 2010.

3-Enfin, quand l’opposition l’accuse d’aggraver l’endettement de la collectivité, il minimise la portée et déclare que la capacité de désendettement est de 9,7 années. Or, dans la lettre au Président de la Chambre, publiée en 2019, il écrit : « La Région a maîtrisé ses ratios de gestion en maintenant sa capacité dynamique de désendettement à des seuils compatibles avec les exigences de ses partenaires bancaires (7,5 années en 2017) ». En clair, s’il devait utiliser toutes ses épargnes, il lui faudrait 7,5 années pour tout rembourser. Deux ans après, il lui faudra
24 mois de plus. Alors « dynamique » ou pas « dynamique » ?

C’est étonnant de constater avec quelle facilité il essaye de rouler le Président de la Chambre. Quelle entreprise l’aurait pris comme directeur ? Comment un Président de Région peut affirmer autant de choses et se contredire dans la foulée. Mensonge ou propagande, faites votre choix.

Ary YEE-CHONG-TCHI-KAN



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus