Edito

Les Français toujours généreux

Bertrand Ancelly / 25 juin 2020

JPEG - 79.7 ko

Ce que l’on retiendra du confinement, c’est la solidarité et la générosité des Français. Depuis le début de la crise, on ne compte plus les cagnottes pour les soignants, pour les plus précaires ou encore les associations qui luttent contre les violences conjugales. C’est l’une des belles surprises du confinement. Malgré la crise, les Français sont plus généreux.

Durant plusieurs semaines, les clips contre les violences faites aux femmes ont souvent été diffusés. Ces images ont incité plusieurs personnes à faire un don car pendant le confinement, ces dernières ont été plus vulnérables. Ça été une prise de conscience liée au confinement. Effectivement, donner à été une manière d’agir. De cette manière, la Fondation des femmes a reçu 4 fois plus d’argent que d’habitude.

Plus de dons aussi contre la précarité. Les Français se sont également inquiétés pour les plus fragiles à travers un nombre de parrainages en augmentation ces dernières semaines. Par rapport à la même période l’année dernière, les Restos du cœur ont reçu deux fois plus de dons. Ces dons ont permis à des familles qui avaient du mal à répondre aux besoins fondamentaux de l’enfant, comme les vêtements, les médicaments et l’éducation.

Selon une étude, 17 millions d’euros de dons ont été collectés en ligne, soit une augmentation de 693 % par rapport à l’année dernière. Deux secteurs ont été les principaux bénéficiaires : le social et la protection de l’environnement. Mais la collecte la plus importante est destinée au monde de la santé.

Pour ces donateurs, le confinement a été l’occasion de se soucier davantage des autres. Les associations espèrent que l’élan de générosité va se poursuivre.

Bertrand Ancelly