Edito

Les Réunionnais ne seront pas toujours les cobayes de la République

David Gauvin / 28 novembre 2020

Dans une série de tweet ce jeudi 26 novembre 2020, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a annoncé que "les territoires d’outre-mer seront au cœur de la stratégie de vaccination du gouvernement". Emmanuel Macron a en effet annoncé ce mardi qu’une campagne de vaccination massive pourrait débuter entre fin décembre et début janvier, alors que les premiers vaccins devraient être disponibles aux alentours de cette période.


Comme de bien entendu, le gouvernement en accord « avec l’ars et les collectivités » va tester le vaccin sur les réunionnais. Donc pour faire notre bien, nous serions les cobayes d’une campagne de vaccination. Il faudrait peut-être rajouter merci beaucoup « misié ». Et si cela se passe bien, les Français de France pourront profiter du vaccin.

Comme toujours le pouvoir parisien essaie de faire ici ce qu’il oserait faire nul part. Et le passif ici est lourd, il convient de leur rappeler la déportation des enfants pauvres de la Réunion pour repeupler des départements ruraux en France, ou encore la stérilisation des femmes contre leur gré dans la clinique Moreau, ou le chikungunya qui n’aurait été qu’une simple grippe. On trouvera toujours ici, certain pour défendre cette politique mais les faits sont têtus.

De plus, une campagne de vaccination de masse pour un vaccin dont on ne connait pas les effets secondaires est là encore une absurdité. Pris dans la tourmente médiatique, le gouvernement privilégie encore les effets d’annonce à une approche scientifique et rationnelle. Mais ceux qui nous gouvernent, devrait cesser de twitter et commencer à penser au temps long. Mais quitte à tester quelque chose, allons éradiquer la pauvreté à la Réunion !!!!

« Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt » Proverbe chinois

Nou artrouv’
David Gauvin