Edito

Les Saint leusiens ont ils voté pour cela ?

David Gauvin / 27 septembre 2021

Le PCR attire constamment l’attention sur la fin d’un système politique. Ce que l’Insee traduit depuis 2013 par "un département socialement hors norme". Les Gilets Jaunes ont réclamé du changement radical. Le PCR a formulé une porte de sortie en proposant un grand rendez-vous citoyens dans le cadre d’une Conférence Publique Territoriale spéciale, ouverte aux forces vives de la société. Dans le jargon diplomatique, on dirait "inclusive". La recherche d’un consensus est absolument nécessaire. Ceci est aussi vrai pour les Collectivités qui sont engluées dans toutes sortes de contradictions, ne serait-ce le règlement du personnel communal. La Chambre Régionale des Comptes livre contamment des recommandations que les élus ont tendance d’ignorer. Et, puis la logique conduit inévitablement à faire payer les dépenses par la population innocente.

Prenons le cas de Saint Leu. Voici ce qu’écrit la Chambre le 29 janvier 2018 : " « La dégradation de la situation de la commune, qui ne peut résulter uniquement de la faiblesse inexpliquée de ses bases fiscales, trouve également son origine dans des dépenses d’équipement élevées. Entre 2011 et 2016, Saint-Leu a effectué pour près de 82 M€ de dépenses d’équipement, financées en partie par des emprunts. Sur la période, la dette a progressé de 140 %. Pour retrouver des marges de manœuvre, la collectivité doit, à la fois, engager un plan vigoureux d’économies en dépenses de fonctionnement et poursuivre ses actions pour optimiser ses recettes. »
Le maire ne semble pas avoir pris la mesure de la crise puisque en septembre 2021, il sonne le tocsin. On a perdu 3 ans et demi alors qu’une action vigoureuse des dépenses générales aurait permis de dégager des marges de manœuvre, complétées par un appel à la contribution publique bien expliquée.
La tendance est de demander des subventions d’équilibre à la Région et au Département, qui généralement arrosent leurs amis. Sauf que pour ce coup, il a misé sur Didier Robert, et il a perdu.
La conférence de presse que le maire de St Leu a tenue, ressemble comme une adresse à la Région pour l’aider à combler les dépenses inconsidérées que même la Chambre trouve illogiques.
« Toutefois, le coût de fonctionnement des nouveaux équipements évalué en moyenne à 10 % du coût total des investissements devrait engendrer de nouvelles dépenses que la collectivité n’a pas estimées. Pour 1 M€ dépensés, la collectivité devra supporter 100 000 € de charges complémentaires. Dans un tel contexte, une pause dans les dépenses d’investissement permettrait de participer à l’effort de redressement, d’autant que des engagements importants ont d’ores et déjà été pris vis-à-vis de l’établissement public foncier de La Réunion à hauteur de 17,6 M€ pour la seule opération « Zac Saint-Leu océan » et de la société immobilière du département de La Réunion pour plus de 10 M€. » !
Le maire de saint leu aurait pu se faire aider par les conseillers de la Chambre, depuis 3 ans et demi.

Nou artrouv’

David GAUVIN