Edito

Malgré le blocus occidental, Cuba continue d’innover pour son peuple

David Gauvin / 23 juin 2021

Le vaccin anti-covid Abdala devrait recevoir l’autorisation des autorités cubaines fin juin ou début juillet. Le vaccin cubain annonce une efficacité de 92,28% à la troisième dose.

JPEG - 13.7 ko

Le laboratoire cubain BioCubaFarma qui développe le vaccin Abdala contre le Covid-19 a annoncé lundi 21 juin 2021, via son compte Twitter, que le « candidat-vaccin de Cuba du CIGB, montre une efficacité de 92,28% au bout de trois doses ». Le vaccin qui est en phase finale d’essais cliniques devrait recevoir l’aval des autorités cubaines à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet 2021. Le président cubain Miguel Diaz-Canel, a réagi à cette nouvelle en félicitant les scientifiques : « Frappés par deux pandémies, nos scientifiques de l’institut Finlay et du CIGB ont surmonté tous les obstacles et nous ont donné deux vaccins très efficaces : Soberana 2 et Abdala ». Aux yeux du président, la seconde pandémie est le blocus américain qui est en vigueur depuis 1962.

Le blocus imposé par les États-Unis depuis 1962, a freiné les recherches et le développement du vaccin par les chercheurs qui ont dénoncé le difficile accès à certains produits du fait de l’embargo. Trois doses de vaccin Abdala sont nécessaires pour atteindre l’efficacité de 92,28%. Il en va de même pour le vaccin Soberana 2, qui est encore en phase d’essais cliniques et qui, pour le moment, montre une efficacité de 62% à la seconde dose. Les autorités cubaines souhaitent que 70% de la population soit vaccinée d’ici au mois d’août et que l’ensemble des 11,2 millions d’habitants de l’île le soient avant la fin de l’année 2021. Le vaccin Abdala, après son autorisation de diffusion, sera le premier vaccin anti-Covid à avoir été développé et produit en Amérique latine.

JPEG - 72.1 ko

En raison de l’embargo, Cuba a commencé à développer ses propres médicaments dans les années 1980. Sur les treize vaccins de son programme de vaccination, huit sont de production locale. Forte de son expérience dans le domaine de la santé et des biotechnologies, l’île de Cuba mène des recherches sur la production de vaccins anti-Covid qui suscitent un intérêt certain sur le plan médical et international. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a félicité le pays pour sa gestion sanitaire de l’épidémie de la Covid-19. Chaque personne positive a été hospitalisée jusqu’à ne plus être positive. Tout cas contact mis en quarantaine, avec un médecin ou un étudiant en médecine lui rendant visite chaque jour.

Face à l’embargo qui dure depuis 1962, le gouvernement cubain a fait le choix de la résistance et de l’innovation. Mais cette innovation est dirigée vers le peuple. Malgré le blocus, l’île a été capable de mener la recherche sur 5 vaccins dont 3 qui arrivent au stade final de test et d’en assurer la production a hauteur de 100 millions de doses en 2021. L’inde de Modi et la France de Macron devraient en tirer exemple……

« La révolution se fait grâce à l’homme, mais l’homme doit forger jour après jour son esprit révolutionnaire. » Che Guevara

Nou artrouv’

David GAUVIN