Edito

Marché des producteurs locaux

Bertrand Ancelly / 15 avril 2021

JPEG - 69 ko

C’est une initiative renouvelée depuis plusieurs mois qui commencent à faire son effet, à savoir les marchés peï organisés par le Département. A l’initiative du consommateur, un marché se déroule une fois par mois permettant le contact entre celui qui passe son temps à nous nourrir à travers son travail acharné et une population qui souhaite de plus en plus à manger sainement.

Faute d’écoulement, beaucoup de légumes restent dans les champs. Grâce à cette action, il y a une redynamisation du travail et un écoulement direct vers le consommateur. Les gens sont demandeurs et réclament davantage de marché de ce type. C’est aussi l’occasion de découvrir des fruits rares méconnus ou oubliés tel que le chikou sur un espace de vente qui privilégie le contact direct par la promotion des produits peïs.

Ce qui plaît dans ces marchés est de connaître la provenance des fruits et légumes, évitant le déplacement dans les supermarchés. Elle dynamise la ville, le coin et les gens du coin. Du local pour du local. Ce type de marché représente une vraie plus-value d’une part pour les producteurs et d’autre part, pour les consommateurs qui savent ce qu’ils consomment par la rencontre des producteurs. Les filières courtes sont extrêmement importantes pour le territoire de La Réunion puisque cela crée une économie circulaire, notamment en achetant pour des collèges qui profiteront de produits bio et frais. Avec la volonté de recréer un lien entre le producteur et le consommateur, on trouve une riche diversité aussi bien à travers le produit végétal que laitiers dans une démarche éthique.

Malgré cette crise, nous devons soutenir le monde agricole et la production peï. C’est un moment chaleureux où nous pouvons profiter des produits de qualité en vente directe auprès de nos agriculteurs tels que produits bio, citrons sous toutes ses formes ou encore miel et fruits de la passion.

Bertrand Ancelly