Edito

Netanyahou ne doit pas être reçu par Macron : les Réunionnais solidaires d’un large mouvement

J.B. / 5 juin 2018

JPEG - 13.7 ko

Ce mardi 5 juin, le Premier ministre israélien arrive à Paris. Il doit être reçu officiellement par Emmanuel Macron, président de la République. Cette rencontre a été dénoncée samedi à la Manifestation pour la Paix à Saint-Denis. La Manifestation pour la Paix a pris la décision d’écrire au président de la République pour lui rappeler combien cette visite était une honte pour une République qui s’autoproclame « Patrie des Droits de l’Homme ».

Le courrier remis à la Préfecture souligne notamment que :

« Cette visite intervient après les bombardements et le massacre de nombreux civils palestiniens par l’armée israélienne, elle intervient aussi avec l’extension des colonies se poursuit et le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.
Une telle visite constitue une insulte aux Droits de l’Homme et du Citoyen dont la France est censée être la patrie. C’est pour nous une provocation et une offense à la mémoire de toutes celles et ceux qui sont tombé-e-s dans les luttes passées pour défendre les libertés.
Dans ce contexte, nous nous associons pleinement au mouvement qui proteste contre sa venue. Nous vous demandons donc de ne pas recevoir le “boucher de Gaza”. Nous ne pouvons accepter, cette collaboration d’État à État entre la France et Israël. Nous ne pouvons accepter la banalisation d’un régime colonial bafouant les droits de l’Homme et les conventions internationales signées par la France. Pas de Tapis rouge pour un criminel de guerre ! Annulez la « saison France-Israël » !

« Pas de Tapis rouge pour un criminel de guerre ! Annulez la « saison France-Israël » ! », c’est le mot d’ordre du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens. Il dénonce cette visite et appelle à des rassemblements aujourd’hui dans toute la France pour protester contre la venue d’un dirigeant considéré comme un « criminel de guerre ».
Les syndicats de journalistes SNJ, SNJ-CGT et CFDT Journalistes demandent également au chef de l’État de ne pas recevoir Benyamin Netanyahou. Ils rappellent que la répression menée par l’armée israélienne vise notamment les journalistes. Les soldats visent en effet les reporters qui ont un brassard PRESS. Autant dire qu’un large mouvement s’est constitué pour que le gouvernement français soit à la hauteur de la réputation internationale de la France en matière de défense des droits humains.
La Réunion est en phase avec cette cause juste.