Edito

Nouvelle confirmation de la faillite d’un système

J.B. / 13 avril 2018

JPEG - 13.7 ko

L’IEDOM a présenté hier un bilan économique des collectivités de la République situées en dehors du continent européens. Pour les anciens DOM-TOM, tous les indicateurs sont au vert. Ils sont même meilleurs que ceux de la France.

Avec de tels chiffres, la France serait sans doute proche du plein emploi. Mais pour ces pays, cela ne se vérifie que pour Saint-Pierre et Miquelon, une collectivité peuplée de quelques milliers d’habitants. Partout ailleurs, le taux de chômage est supérieur à celui de la France. Il s’avère même que plus les territoires sont intégrés à la France, plus le taux de chômage est élevé.

Les records sont en effet atteints en Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et Mayotte. À La Réunion et à Mayotte, le taux de chômage est près de trois fois supérieur à celui de la France. C’est bien une nouvelle illustration de la faillite d’un système.

Or, dans le domaine de l’emploi, aucune adaptation d’initiative réunionnaise n’est possible. C’est ce qu’a rappelé le professeur André Oraison lundi dernier lors de la conférence sur le « Triptyque institutionnel du sénateur Paul Vergès ». L’alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution, l’amendement Virapoullé, est en effet le verrou qui enlève la possibilité aux Réunionnais de prendre des mesures dans ce domaine.

Ce nouveau rapport de l’IEDOM rappelle que le statu quo continue de conduire le pays à la catastrophe. Une autre politique est urgente.

J.B.