Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

On ne bricole plus en Chine !

lundi 7 décembre 2020, par Ary Yée Chong Tchi Kan

Les ingénieurs chinois viennent de réussir un exploit. Ils ont envoyé un engin sur la lune pour collecter des échantillons du sol. En ce moment, le décollage de la surface lunaire s’est bien effectué et l’engin transportant les prélèvements s’est arrimé avec succès avec l’orbiteur. Lancée le 24 novembre, l’opération Chang’e 5 est l’une des missions les plus complexes de l’ère aérospatiale chinoise. Mais surtout, cela fait 40 ans qu’aucun autre pays n’a ramené des échantillons lunaires.

En croisant les doigts pour cet exploit mondial qui bénéficiera à la connaissance scientifique, il est bon de rappeler que la Chine est devenue une grande puissance technologique mondiale. Le 6 novembre, à partir d’une seule fusée, elle a placé 13 satellites en orbite dont l’un d’eux devra tester l’application 6G.

Ces réussites de haut niveau sont dues à une politique volontariste du gouvernement à direction communiste. Selon l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle). Sur 3,3 millions de brevets déposés, en 2018, la Chine en détient la moitié, soit 1,3 millions. Plus largement, l’Asie a déposé les 2/3, soit 66,8% ! En pleine croissance de 5,2% du nombre de dépôts sur l’année, les Etats-Unis pointent à la 2e place avec 600 000 dépôts. Ils régressent même de 1,6% par rapport à 2017. L’Office Européen se situe à la 5eme place.

Les Etats-Unis et l’Union Européenne auront de plus en plus de mal à cacher leurs échecs, en s’opposant à l’expansion technologique chinoise. Il y a longtemps qu’on ne bricole plus en Chine.

Ary Yée Chong Tchi Kan



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus